Formule 1

Avec ses jeux tactiques, Zandvoort fut bien plus stratégique que spectaculaire

Pirelli fait le point sur les stratégies

Recherche

Par Alexandre C.

6 septembre 2021 - 13:14
Avec ses jeux tactiques, Zandvoort (...)

Peu animée sur la piste en tête de course, le Grand Prix des Pays-Bas aura été en fin de compte plus stratégique que spectaculaire.

La stratégie à un seul arrêt aux stands n’aura pas tenu pour les leaders : ni pour Max Verstappen, ni pour Lewis Hamilton. Le pilote Red Bull aura d’ailleurs utilisé les trois composés de la gamme Pirelli, tandis que Lewis Hamilton aura fait deux relais en médiums… avec un dernier arrêt aux stands au dernier moment pour reprendre le meilleur tour, chipé par son coéquipier Valtteri Bottas ! Le Britannique est le seul à s’être arrêté trois fois.

Les 5 premiers sur la grille ont fini à leurs places de départ… mais il y a eu tout de même 5 stratégies différentes dans le top 6, confirmant que la course de Zandvoort était surtout tactique.

Au niveau des pneumatiques utilisés au départ, Sergio Pérez a été le seul à partir en durs. Un pari vite perdu en raison d’un gros plat, causé lors d’un dépassement sur le rugueux Nikita Mazepin.

7 pilotes se sont arrêtés deux fois au total, et la majorité des pilotes (hors du top 10) a réussi à s’en tenir à un seul arrêt (malgré les températures de piste plus élevées à 32 degrés).

Le record du relais le plus long, en pneus durs, est revenu à Nicholas Latifi (47 tours) sur sa Williams ; Lando Norris a aussi construit sa stratégie sur un premier relais en médiums extrêmement long (42 tours).

« Les trois gommes que nous avons sélectionnées pour la course ont joué un rôle important, soulignant la grande variété de stratégies menées avec succès sur ce tout nouveau circuit très excitant, avec des pilotes qui ont poussé au maximum jusqu’à la fin » note Mario Isola dans son compte-rendu.

« Avec le temps plus chaud par rapport aux jours précédents, cela signifie qu’il y avait beaucoup d’exigences posées sur les pneus - c’était donc la bonne décision de venir ici avec les trois pneus les plus durs de la gamme. L’usure a été plus importante que prévu en raison du manque de longs runs avant la course, tandis que la dégradation était conforme aux attentes. Avant les derniers arrêts pour les tendres de Mercedes en fin de course, un pneu medium usagé a montré tout son potentiel pour réaliser le meilleur tour. Félicitations à Max Verstappen et à Red Bull pour cette victoire à domicile extrêmement populaire. »

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less