Avec Porsche en F1, Red Bull ne mise ’pas sur le court terme’

Horner parle des "discussions" entre les deux entités

Recherche

Par Emmanuel Touzot

30 juillet 2022 - 12:53
Avec Porsche en F1, Red Bull ne (...)

Cette semaine, un document est venu confirmer les liens entre Red Bull et Porsche, qui se feront via une coentreprise et un achat de parts du constructeur allemand. Mais Christian Horner a confirmé aussi ce samedi en Hongrie que les discussions sont encore en cours, tout n’étant pas arrêté du côté de la F1.

"Il existe un dialogue sain avec Porsche et je pense que c’est une bonne chose que des entreprises comme Porsche et Audi envisagent sérieusement d’entrer en Formule 1. Il y a quelques obstacles majeurs que nous devons surmonter avant que les choses puissent progresser" a expliqué Horner.

"Cela concerne principalement les règles définitives sur le moteur. Seront-elles justes et équitables pour les nouveaux venus ? C’est la première pièce du puzzle qui doit être achevée."

Horner espère que les règlements définitifs seront rapidement validés par la Formule 1 et la FIA, afin que Volkswagen, via Porsche et Audi, puisse confirmer son engagement dans la discipline à l’horizon 2026.

"Je sais que la FIA travaille dur sur cette question. J’espère que dans les semaines à venir, nous pourrons le voir. À ce moment-là, nous serons en mesure d’essayer d’avoir une discussion plus approfondie avec les gars de Porsche."

"Cela va être un processus assez long, je suppose. La chose la plus fondamentale est, quels sont les règlements pour 2026, et sont-ils assez attrayants pour une entité comme Porsche ou Audi pour venir en Formule 1 ?"

Un partenariat en lien avec la "philosophie" de Red Bull

Horner assure cependant que rien n’est fait pour Porsche en F1, et que les deux parties travaillent sur un accord à long terme : "Nous ne sommes vraiment qu’au stade de la discussion et il y a beaucoup de mises en garde basées sur les règlements."

"Stratégiquement, il faudrait que cela s’inscrive évidemment dans les plans à long terme que Red Bull a pour son engagement en Formule 1. Tout ce que nous examinons se fait dans une perspective à long terme. Nous ne cherchons pas une solution à court terme."

"Red Bull a démontré son engagement envers la Formule 1, sa longévité dans le sport, d’abord en tant que sponsor, puis en tant que propriétaire d’une équipe, puis en tant que double propriétaire d’une équipe, puis en tant que promoteur d’un circuit, etc...".

Et Horner d’expliquer que Red Bull veut un accord avec Porsche qui respecte ses intentions en F1, son implication, et la manière dont la firme s’y intègre depuis de nombreuses années maintenant, sans changer son image.

"Donc, bien sûr, il y a des attraits à cela. Mais tout partenariat doit évidemment correspondre à la philosophie de Red Bull, à l’ADN, à la culture de qui nous sommes, à notre façon de courir et à ce que nous avons accompli."

"Ce serait absolument fondamental pour toute discussion sur le fait de ne pas changer cela. Nous avons eu du succès pour une raison et, bien sûr, toute discussion à ce sujet serait conditionnelle à toute implication."

Red Bull, un projet "phénoménal" en Formule 1

Si Red Bull Racing veut protéger sa façon de s’engager en Formule 1, c’est parce que Dietrich Mateschitz, le PDG de Red Bull, a une vision globale que Horner salue et veut respecter. Quel que soit le partenaire en face, Horner souhaite que Red Bull garde sa façon d’aborder les choses.

"Dietrich Mateschitz, ce qu’il a apporté à la Formule 1, et pas seulement à la Formule 1, au sport automobile dans son ensemble, a été phénoménal. Il n’accepterait certainement rien qui puisse compromettre l’avenir de l’équipe de quelque manière que ce soit."

"Nous investissons dans d’autres domaines. L’annonce de la RB17, qui sera la première voiture Red Bull de série, est extrêmement excitante. Nous avons procédé à d’autres nominations et recrutements qui seront annoncés prochainement et qui sont passionnants pour le projet, et je pense que les choses prennent vraiment forme."

"Vous pouvez voir à Milton Keynes que nous sommes passés d’une zone industrielle ou de quelques unités sur une zone industrielle à un campus technologique. Et l’investissement du groupe a été considérable. L’usine moteur (baptisée Rindt, en hommage à l’Autrichien Jochen Rindt) est maintenant prête."

"Avec les nouvelles réglementations sur les moteurs pour 2026, nous serons la seule équipe, à part Ferrari, à avoir tout sous un même toit, sur un même site, sur un même campus, et c’est extrêmement excitant pour nous. Red Bull a connu une croissance extraordinaire dans ce sport. Je pense que cet engagement, cet investissement a été sans égal."

Red Bull

Audi - Porsche - VW

Info Formule 1

Photos

Vidéos