Formule 1

Avec les tendres, Haas F1 a tenté un pari aussi logique que vain

Ce sera la dernière ligne demain

Recherche

Par Alexandre C.

13 novembre 2021 - 22:42
Avec les tendres, Haas F1 a tenté un (...)

Très affecté par son dernier temps en qualifications la veille, Nikita Mazepin n’a pas fait de miracles en qualifications sprint : il a terminé dernier aussi, à six bonnes secondes de son coéquipier Mick Schumacher.

Comme Mick d’ailleurs, il partait en tendres : un choix vraiment payant ?

« Nous avons opté pour le pneu C4, ce qui était un peu un pari, les premiers tours ont été assez bons. J’ai eu l’occasion de m’approcher de Mick, nous nous sommes battus quatre virages côte à côte, j’ai vraiment senti que c’était le bon moment pour faire quelque chose, mais malheureusement les pneus arrière étaient en difficulté à partir de ce moment-là. J’ai essayé de saisir ma chance, ça n’a pas vraiment marché, mais en général c’est assez difficile pour nous sur ce circuit de se battre avec des Williams et des Alfas. »

Mick Schumacher a lui fini à une dizaine de secondes de l’Alfa Romeo de Kimi Räikkönen : il ne pouvait pas mieux faire ce samedi à Interlagos.

« Peut-être qu’avec le recul, il y avait une stratégie plus rapide, mais nous voulions être sûrs d’avoir un bon départ et un bon premier tour, ce que nous avons fait, mais nous n’avons dépassé personne. Cela n’a pas payé cette fois. Globalement, c’était une leçon pour apprendre comment les pneus tendres se comportent, et nous savons ce dont nous avons besoin. Rien n’est perdu, la course est demain. »

Günther Steiner, le directeur d’écurie, revient sur le pari des siens de partir en tendres, afin de dépasser des voitures au départ. Compréhensible, mais peu efficace au final.

« Un départ excitant pour nous - nous avons failli dépasser au moins une Williams, mais ce n’était pas suffisant. Partir sur les tendres était un bon choix, on a essayé de passer, on n’a pas pu le faire et puis on est retombé, mais la distance avec les voitures proches de nous était plus petite que d’habitude, donc c’était encourageant et aucun des pilotes n’a fait d’erreur, rien. Ils ont toujours essayé d’être à la limite avec les pneus et évidemment nous avons dû gérer les arrières beaucoup parce qu’ils ont surchauffé, mais nos deux pilotes sont revenus avec des voitures propres et prêtes pour demain. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less