Formule 1

Avec des durs à 5 secondes des médiums, Grosjean et Haas F1 prévoient une course ‘chaotique’

Mais l’imprévisibilité, cela peut aider Haas

Recherche

Par Alexandre C.

13 novembre 2020 - 17:12
Avec des durs à 5 secondes des (...)

Sur une piste très verte, et dans une monoplace déjà instable en temps normal, Romain Grosjean a eu quelque peu du mal à prendre du plaisir en Turquie, lors des essais libres ce vendredi. 18e des EL2, le Français a notamment constaté un écart gigantesque de performance entre les durs et les médiums… A quoi bon ces durs pourraient-ils servir sur une piste si peu mature ?

« C’était glissant, c’est le moins qu’on puisse dire. Il fallait s’y attendre avec le nouveau tarmac. Nous avons eu du mal avec les pneus. J’ai roulé avec les pneus durs cet après-midi - j’étais à environ cinq secondes du rythme de Kevin (Magnussen) sur les mediums. Donc, je ne suis pas sûr que nous allions les chausser pour le reste du week-end. La piste s’est améliorée, mais il n’y a qu’une seule trajectoire. Cela va rendre les dépassements assez délicats, etc. Si vous êtes hors trajectoire, le niveau d’adhérence revient à ce qu’il était ce matin. Peut-être que la pluie va tout nettoyer, je pense qu’il y a une chance de pluie demain. Cela pourrait aussi aggraver la possibilité de tirer le plus possible du nouveau tarmac. Je suppose que nous le saurons demain. Mais plus c’est délicat, plus il y a de chances qu’une équipe comme Haas ait des chances. Nous ferons de notre mieux et utiliserons toute notre expérience. »

Kevin Magnussen évoque aussi des " conditions extrêmes " surtout en EL1.

« Il y a eu quelques portions humides, mais même sur les quelques portions sèches, c’était juste la plus faible adhérence que j’ai jamais ressentie. C’était vraiment dingue, mais c’était aussi assez cool d’avoir cette expérience. C’était la même chose pour tout le monde. C’était juste un nouveau défi, je suppose. L’adhérence s’est améliorée tout au long de la journée. On a mis un peu de gomme sur la trajectoire et ça s’est un peu nettoyé. La piste s’est améliorée, mais elle était loin d’atteindre le niveau d’adhérence que nous aurions normalement. La course va probablement être très glissante ce week-end, surtout sans série support ici - ça pourrait être chaotique, surtout quand on se met hors trajectoire pour dépasser. Certains virages, comme le virage 12, si vous vous bloquez un peu et que vous manquez la corde de quelques mètres - vous roulez simplement sur la glace. Vous devez être très précis. »

Günther Steiner, le directeur d’écurie, qualifie cette journée de " très étrange pour tout le monde."

« C’était très glissant, très inhabituel pour une séance d’essais libres - mais compréhensible. Nous n’avons pas couru ici depuis longtemps, la piste était froide et humide, nous avons vraiment tout eu. Les pneus, comme l’a dit Pirelli, n’étaient pas prévus pour une épreuve aussi froide. Nous devons juste faire avec, nous devons utiliser demain ce que nous avons appris aujourd’hui. On prévoit de la pluie pour demain - ce qui rendra la tâche encore plus difficile. Mais comme nous le disons, les défis sont des opportunités. J’espère que nous pourrons les saisir. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less