Formule 1

Avant la F1, Perez a pensé à plusieurs reprises à abandonner le sport auto

Un déménagement en Europe qui n’a pas été simple à vivre

Recherche

Par Olivier Ferret

1er février 2021 - 08:02
Avant la F1, Perez a pensé à plusieurs

Sergio Perez admet qu’il y a eu un certain nombre de moments au cours de sa carrière junior où il a pensé à abandonner le sport automobile et à retourner au Mexique.

Perez a déménagé en Europe à l’âge de 15 ans pour se faire un nom dans le monde de la course, en arrivant en Allemagne et en participant au championnat de Formule BMW en 2005.

Après avoir passé six ans à gravir les échelons, Perez a réussi à faire ses débuts en F1 en 2011 et y est resté depuis.

Cependant, le Mexicain, qui a remporté sa première victoire en Grand Prix de F1 à Bahreïn l’année dernière, a révélé qu’il s’en est fallu de peu pour qu’il mettre de côté sa carrière de pilote après son arrivée en Europe.

"Il y avait beaucoup de moments lors desquels j’ai pensé à arrêter," reconnait aujourd’hui le nouveau pilote Red Bull Racing.

"Je suis arrivé en Formule BMW en Allemagne et ils organisaient à chaque fois deux courses avec la Formule 1. Je me suis dit ’génial, je vais courir avec la F1, je vais être ami avec tous les pilotes de F1, une excellente opportunité, beaucoup d’amusement’."

"Alors j’y suis allé et très tôt j’ai su que ce serait très différent : c’était très calme, je vivais dans un tout petit village, il n’y avait aucun lien avec le paddock de la F1. J’ai laissé toute mon enfance derrière moi, mes amis, ma famille. Sur le plan culturel, c’est très différent en Allemagne par rapport au Mexique."

"Je me suis retrouvé embarqué dans une vie très différente, tout seul. J’ai souvent pensé que ’la F1 est trop loin, je devrais simplement rentrer chez moi et retrouver une vie normale’.

"Il s’en est fallu de peu. Mais c’est le soutien de ma famille qui m’a gardé là-bas. À ce moment-là, c’est la détermination qui m’a permis de rester. J’y pense maintenant, c’est difficile pour moi d’imaginer un jour laisser mon fils faire ça. Ma famille et ma maman - elle m’a beaucoup soutenu - mon père aussi, le reste de ma famille, tout cela était un projet familial. Les gens pensaient que nous étions fous. Je pense que nous l’étions."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less