Formule 1

Australie 2014 : Magnussen ‘n’arrive pas à croire’ que son 1er GP de F1 fut le meilleur

Le meilleur des 118 suivants…

Recherche

Par Alexandre C.

11 janvier 2021 - 14:10
Australie 2014 : Magnussen ‘n’arrive (...)

En finissant 2e du Grand Prix d’Australie 2014, pour sa première course en F1, dans une McLaren, Kevin Magnussen avait marqué les esprits – il était alors permis de rêver de débuts aussi fulgurants que ceux de Lewis Hamilton à Woking.

La suite est connue : Kevin Magnussen, sans démériter, eut du mal à prendre le dessus sur Jenson Button ; et il fut écarté sans ménagement par McLaren pour laisser place à un autre jeune prometteur, Stoffel Vandoorne, qui a eu une carrière plus courte en F1.

Alors qu’on aurait pu croire sa carrière terminée, Kevin Magnussen a su ensuite rebondir chez Renault, puis chez Haas – une longue aventure qui a pris fin en 2020.

Au total, Kevin Magnussen aura pris le départ de pas moins de 119 Grands Prix – une longévité qu’il était difficile d’imaginer fin 2014.

Finalement, son meilleur résultat aura été obtenu lors de son premier Grand Prix… C’est pourquoi aujourd’hui, le Danois peine à réaliser que des 119 épreuves qu’il a disputées, sa première restera à jamais la meilleure.

Et pourtant dans une Renault et dans une Haas (trois 5e places), Kevin Magnussen a le sentiment d’avoir réalisé parfois de meilleures performances qu’à Melbourne en 2014…

« Je n’arrive pas à croire que je sois monté sur le podium à ce moment-là, et que je n’y sois pas retourné depuis, parce que j’ai réussi tant de Grands Prix qui étaient 100 fois meilleurs que cette course à Melbourne. »

« Il est toujours difficile pour les gens de l’extérieur de dire si un pilote est plus performant que la voiture ou non. Je pense que c’est ce qui rend ce sport parfois difficile, surtout si vous êtes dans une voiture non compétitive. Mais bon, vous êtes là. »

Sa saison 2014 chez McLaren n’était donc pas forcément la meilleure...

« Si je passe en revue toutes les courses de l’époque, il y a tellement de choses que j’aurais pu mieux faire. Mais certainement au cours de ma première année, c’est toujours le cas. Si je pense au fait que j’étais deuxième lors de ma toute première course de F1, le pilote que j’étais alors, comparé au pilote que je suis maintenant… je suis tellement mieux maintenant. »

C’est finalement chez Haas, de 2017 à 2020, que Kevin Magnussen a pu trouver une stabilité qui lui manquait.

« Les quatre années que j’ai passées chez Haas, c’est là que j’ai en quelque sorte trouvé mes marques en Formule 1. Avant cela, c’était toujours très tumultueux, chaque année, les équipes changeaient. »

« En 2015, j’ai pris une année sabbatique, puis je suis rentré chez Renault après n’avoir pas piloté de voiture de course pendant presque toute une année, c’était assez difficile de s’y mettre complètement. »

« J’ai énormément progressé personnellement pendant ces années avec Haas, et je me suis amélioré en tant que pilote grâce à toute l’expérience que j’ai acquise. »

Günther Steiner savait, en 2017, qu’il recrutait un pilote "blessé" par son éviction double, de chez McLaren et de chez Renault, avec en prime quelques commentaires sur son manque d’implication.

Comment le directeur d’écurie de Haas a-t-il alors fait pour remotiver le pilote danois ?

« Il fallait juste le mettre à l’aise, l’installer, et en tirer le meilleur parti. »

« Et je pense que nous l’avons fait. En tant qu’être humain, je pense que nous avons bien pris soin de lui. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less