Formule 1

Audiences TV : La F1 limite la casse, forte croissance en Chine

-8 %, une baisse contenue malgré un calendrier réduit

Recherche

Par Alexandre C.

8 février 2021 - 15:26
Audiences TV : La F1 limite la (...)

La F1 a su limiter la casse, au niveau des audiences TV, en une année 2020 forcément exceptionnelle.

Les chiffres dévoilés ce lundi par la FOM font état d’une baisse de 8 % du chiffre de téléspectateurs uniques, pour s’établir à 433 millions de personnes. Ce qui est somme toute logique avec un calendrier passé à 17 courses seulement (contre 21 en 2019).

Il y a eu aussi l’effet « tout-Europe » à prendre en compte : car puisque le calendrier s’est tenu surtout sur le Vieux Continent, certains marchés (Australie, États-Unis, Japon…) ont dû faire face à des horaires inadaptés, sans leurs Grands Prix locaux. L’absence du Grand Prix à Austin, diffusé largement par ABC, a aussi beaucoup joué.

L’audience cumulée (téléspectateurs globaux, non-uniques) à la télévision est passée de 1,9 milliard à 1,5 milliard, mais la F1 rappelle que ce chiffre « ne reflète pas une baisse de l’audience en général, mais est le résultat de la diminution du nombre de courses et donc d’événements à regarder à la télévision. »

La plus forte audience s’établit à 103,7 millions de personnes, pour le Grand Prix de Hongrie. Le Grand Prix du Portugal a attiré 100,5 millions de téléspectateurs, le GP de Sakhir 98,1 millions et la Turquie 89,1 millions.

Le report des JO de Tokyo, ou de l’Euro 2020, ont tout de même aidé la F1 à maintenir ses chiffres.

Géographiquement, la F1 a le plus progressé sur le marché décisif de la Chine (+ 43 % sur un an). Aux Pays-Bas, malgré l’absence de Zandvoort, l’audience progresse aussi de 28 %. Porté par Lewis Hamilton, le marché au Royaume-Uni a progressé de 10 %.

Surtout, le sport a poursuivi sa croissance sur les réseaux sociaux, ce qui est décisif pour reconquérir les jeunes générations. La F1 est même le second sport mondial ayant connu le plus de croissance dans le numérique.

L’engagement total a augmenté de 99 % (+ 36 %) pour atteindre 810 millions de personnes sur Facebook, Twitter, Instagram, YouTube, Tiktok, Snapchat, Twitch et, en Chine, Weibo, WeChat, Toutiao et Douyin.

La Formule 1 a également noté que la hausse a été favorisée par « de nouvelles courses dans le calendrier 2020 révisé » et qu’elle « surpasse désormais fortement les autres sports majeurs dans l’arène numérique. »

Nouvellement arrivé à la FOM, Stefano Domenicali a tiré le bilan de la dernière année du mandat de Chase Carey. Un bilan satisfaisant.

« L’année dernière a été une période sans précédent pour tout le monde et la Formule 1 a dû s’adapter aux défis présentés par la pandémie. »

« Nous avons organisé 17 courses, ce que beaucoup pensaient impossible en début d’année. Nous l’avons fait en toute sécurité et avons apporté de l’excitation et de nouvelles courses à nos fans dans le monde entier. »

« Les chiffres d’audience pour 2020 montrent la force et la résilience de notre sport. Nous n’avons constaté qu’une réduction marginale des audiences télévisées, causée par de multiples raisons mais clairement expliquée par un calendrier géographique raccourci et limité par rapport à 2019, ce que tous les grands sports ont connu en 2020. »

« Nous sommes fiers de ce que nous avons réalisé en 2020 et nous savons que nous avons une base de fans et une plate-forme d’audience incroyablement fortes pour croître dans les années à venir. »

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less