Audi et Porsche en F1 ? Il n’y avait pas unanimité au début chez VW

Des voix s’y étaient opposées au conseil d’administration du Groupe

Recherche

Par Olivier Ferret

3 mai 2022 - 10:19
Audi et Porsche en F1 ? Il n'y (...)

Lundi, le PDG de VW, Herbert Diess, a confirmé qu’Audi et Porsche entreraient sur la grille de la F1 en 2026 et que leurs plans étaient déjà assez avancés.

Mais Diess admet que cette décision d’Audi et de Porsche de rejoindre la Formule 1 n’était "pas unanime" au sein du conseil d’administration du constructeur automobile.

L’introduction du géant automobile allemand dans le sport a divisé les opinions et c’était la même chose à l’intérieur de la salle de réunion de VW.

"Nous avons certainement d’autres priorités stratégiques," explique Diess, en référence à l’évolution de l’industrie automobile qui se concentre davantage sur les véhicules électriques.

"Ce n’est pas nécessairement du sport automobile, mais nos voitures doivent être techniquement à jour, nous devons être capables de conduire de manière autonome, nous avons besoin des capacités logicielles, nous avons besoin de batteries pour nos voitures. Nous avons assez à faire et nous n’avons pas vraiment besoin de faire de la Formule 1."

"Mais nos marques premium disent que c’est le levier le plus important pour augmenter la valeur de la marque et pouvoir justifier un peu plus leurs voitures en termes de prix. Et aussi pour démontrer à la concurrence que vous disposez d’une technologie supérieure, dans le cas d’Audi."

"C’est pourquoi le Directoire et le Conseil de surveillance ont finalement voté en faveur de cela. Ce n’était pas unanime au début mais tout le monde a fini par dire ’oui’."

Si, pour Audi, la justification est technologique, elle l’est moins pour Porsche, à l’image déjà très bien établie.

"Porsche est la marque qui vend le plus de voitures sportives au monde, donc elle doit faire du sport automobile. Vous arrivez à la conclusion suivante : si Porsche fait du sport automobile, la chose la plus efficace est de faire de la Formule 1. Il y a eu un tel essor, il fallait cocher cette case puisque les conditions réglementaires sont enfin réunies."

Diess ajoute aussi quelques raisons pour l’arrivée d’Audi.

"Audi est une marque beaucoup plus faible que Porsche. Elle ne peut pas exiger un prix aussi élevé pour ses voitures. Audi avait plus d’intérêt que Porsche à rejoindre la Formule 1 en vérité car il y a un potentiel beaucoup plus grand pour la marque."

"Audi est positionnés sur les segments supérieurs, en concurrence avec Daimler, cela a du sens. Audi rapporte également quatre ou cinq milliards par an à Wolfsburg (le siège du groupe), et elle en transférera plus avec la Formule 1 que sans."

"Alors, vous êtes simplement à court d’arguments pour leur dire ’non’. Vous pouvez dire ’Mais je ne crois pas en la Formule 1 !’ mais il y a de bons arguments qui disent que la Formule 1 va se développer, même à l’avenir. Pourquoi devriez-vous restreindre nos marques, si elles peuvent générer ensuite plus d’argent ?"

Audi - Porsche - VW

Info Formule 1

Photos

Vidéos