Formule 1

Aucune stratégie n’aurait pu faire gagner Red Bull en Espagne

Smedley explique que Mercedes F1 avait trop d’avance

Recherche

Par Emmanuel Touzot

15 mai 2021 - 16:02
Aucune stratégie n’aurait pu faire (...)

Rob Smedley juge que Max Verstappen et Red Bull n’avaient aucune chance de gagner en Espagne, même en appliquant une autre stratégie. Celui qui fut ingénieur de piste et oeuvre désormais pour la F1 a été impressionné par les qualifications serrées entre Lewis Hamilton et Verstappen.

"Ce que nous apprenons des qualifications est que c’est très serré, il n’y a presque rien entre les deux. Dans les virages 1 et 2, vous voyez que c’est à l’avantage de Lewis, il est un peu plus rapide" note Smedley, aujourd’hui devenu consultant stratégie de la FOM.

"Ses ingénieurs ont dit à Max d’y aller doucement dans les virages à droite, donc on pouvait voir dans les virages 3 et 9 que la vitesse était un peu réduite. Le temps delta va et vient, il n’y a jamais eu un moment où c’était à l’avantage de Mercedes ou Red Bull. Il n’y a presque rien à la fin."

"Les qualifications ont été très serrées, mais c’était une histoire légèrement différente le dimanche. Nous savons que Lewis a réglé la voiture pour la course, mais il a aussi vraiment eu un avantage clair en termes de rythme."

"Quand Verstappen entre dans les stands, Lewis est soudainement beaucoup plus rapide en air libre. Red Bull a souffert de plus de dégradation, mais Mercedes avait aussi environ deux à trois dixièmes de rythme naturel supplémentaire."

Un rythme qui, allié à une stratégie réussie, ne laissait aucune chance à Verstappen. La F1 a étudié les modélisations avec d’autres stratégies pour le Néerlandais, mais aucune ne le faisait sortir vainqueur : ’’Nous avons essayé de modéliser cela."

"Ce que nous avons fait, c’est garder Lewis avec les pneus médiums, et Max à deux arrêts sur les médiums. Ce n’était pas possible parce que Verstappen n’avait pas d’autre train de pneus mediums."

"Mais vous pouvez voir que même dans le meilleur des cas, où nous ne prenons pas en compte les drapeaux bleus ou le fait d’être coincé derrière Valtteri Bottas, il ne rattrapait pas Hamilton avant la fin de la course. Ce dépassement aurait donc été très difficile à réaliser. C’était juste le jour de Mercedes."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less