Formule 1

Aucune inquiétude face à l’interdiction du mode ’fête’ chez McLaren

Que ce soit pour l’actuel V6 Renault ou le futur Mercedes

Recherche

Par Emmanuel Touzot

25 août 2020 - 18:07
Aucune inquiétude face à l’interdiction

Le directeur de McLaren, Andreas Seidl, n’a aucun problème avec l’idée d’apporter des changements aux modes moteur, à condition que les changements soient jugés nécessaires et bien évalués. Alors que son équipe passera d’un moteur Renault à un bloc Mercedes l’an prochain, McLaren pourrait être perdante dans l’opération, mais Seidl ne s’en inquiète pas.

"De nous jours, avec ces moteurs complexes, il y a une grande variété de réglages différents existants pour différents modes sur le moteur à combustion, pour différents modes sur le système hybride, pour la manière dont vous utilisez la batterie, pour la fiabilité, la puissance, l’attaque, la défense et ainsi de suite" explique l’ancien directeur de Porsche.

"Au final, nous avons besoin [de juger] quel changement est nécessaire, s’il y a un changement, c’est l’objectif. Pour nous en tant que client, le plus important est que peu importe les règles, nous ayons exactement les mêmes modes et le même kilométrage que les équipes d’usine."

L’Allemand a une confiance absolue en ses fournisseurs, actuel et futur, quant au matériel et à l’exploitation logiciel qu’ils lui offriront de leur V6 turbo hybride : "Et j’ai grandement confiance en Renault et Mercedes quant au fait qu’ils traitent leurs clients de la même manière que leur équipe officielle."

Quant au futur passage chez Mercedes pour McLaren, Seidl n’est pas inquiet que les modes moteur soient supprimés, car il juge que le constructeur allemand sera toujours au meilleur niveau : "Je ne sais pas quelle est la différence entre les différents modes des différents constructeurs. Je suis sûr que chaque motoriste a différents modes disponibles entre les qualifications et la course, et aussi pendant la course."

"Je serais donc surpris si un motoriste n’avait qu’un seul mode disponible. Quant à savoir quelle est la différence entre les constructeurs, je ne peux pas juger. Je pense vraiment que c’est un sujet qui doit être réglé entre les motoristes et la FIA. Je pense qu’en dépit de ce que sera le changement de règlement, les capacités et les talents de Mercedes resteront la référence dans cette ère du moteur hybride."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less