Formule 1

Au Nürburgring, Gasly espère la pluie, Kvyat craint déjà la neige

AlphaTauri continuera-t-elle sur sa bonne lancée ?

Recherche

Par Alexandre C.

7 octobre 2020 - 16:54
Au Nürburgring, Gasly espère la (...)

AlphaTauri va-t-elle poursuivre sur sa bonne lancée ce week-end, dans la froideur du Nürburgring ? L’enjeu est de taille pour la petite Scuderia, qui talonne toujours la grande au classement des constructeurs…

En dépit d’une stratégie erratique, Pierre Gasly avait pu finir dans les points à Sotchi. A la régulière, ne peut-il pas espérer donc de très bons points dans l’Eifel ce dimanche ?

« Nous allons au Nürburgring en sachant que nous avons bien performé en Russie, même si la course elle-même, dimanche, ne s’est pas déroulée aussi bien qu’elle aurait pu pour moi. Nous nous sommes bien qualifiés et nous sommes entrés en Q3, mais cela peut parfois jouer contre vous, car il faut partir avec les pneus usés tendres que j’avais utilisés en Q2, ce qui nous oblige à nous arrêter très tôt et à nous retrouver dans le trafic pour le deuxième relais. Néanmoins, nous avons montré un bon rythme, surtout en roulant sans voiture devant nous et nous avons pris un peu un pari avec la voiture de sécurité virtuelle, mais cela n’a pas payé. J’ai eu quelques bonnes luttes en piste, même si je pense que la P7 était peut-être possible. »

Le Normand a-t-il des souvenirs particuliers au Nürburgring ? Y a-t-il même jamais couru ?

« La dernière fois que j’ai couru au Nürburgring, c’était en 2014, en Formule 3.5. C’est un circuit que j’apprécie beaucoup car il est assez technique, avec un mélange spécial de virages, à vitesses lentes et moyennes où l’on peut se mettre dans le rythme. Et puis il y a le freinage en descente au premier virage, qui peut être délicat. Pour résumer, c’est un tour intéressant et pas si simple. »

« Il semble qu’il va faire froid, ce qui n’est pas surprenant. Ce n’est pas un problème, sauf quand vous êtes assis dans la voiture dans le garage en attendant de sortir. Ensuite, vous commencez à sentir le froid. Mais ce sera une autre histoire pour les pneus et il sera compliqué de les mettre à température. J’aimerais bien qu’il pleuve, car nous n’avons pas eu beaucoup de courses sous la pluie. Les dépassements ne sont pas si faciles, il sera donc important de bien se qualifier, et comme aucun d’entre nous n’a été là pendant un certain temps, nous devrons faire beaucoup de travail aux essais libres pour trouver le bon compromis de réglage le plus rapidement possible. Ce sera un beau défi pour tout le monde. »

8e du dernier Grand Prix de Russie, Daniil Kvyat doit lui enchaîner les bonnes performances pour sauver sa place chez AlphaTauri l’an prochain. Il a conscience qu’il est en effet sur une dynamique positive, qu’il voudra poursuivre ce week-end.

« En regardant la Russie, je suis assez satisfait du déroulement de ma course à domicile, même si c’était un peu frustrant d’être coincé derrière une voiture plus lente pendant la deuxième moitié de la course. Mais nous avons marqué de bons points pour l’équipe et mon rythme de course a été très solide. J’avais aussi oublié à quel point c’est cool d’avoir des fans dans les tribunes. Ces courses sans fans me l’ont fait apprécier encore plus et avant le Grand Prix, j’étais très excité de voir la foule et de l’entendre scander mon nom. »

« En général, j’ai été satisfait de ma performance ces derniers temps, qui depuis Spa est en hausse constante. Je suis assez satisfait de la façon dont mes ingénieurs et moi avons développé notre compréhension de ce que nous devons faire pour être compétitifs. Sotchi n’était qu’un pas de plus dans la bonne direction, donc pour le Nürburgring, nous avons l’intention de continuer à apprendre et à nous surpasser. »

Comme son coéquipier, Daniil Kvyat n’a plus couru sur le Nürburgring depuis un passage lointain en formules junior...

« Cela fait longtemps que je n’ai pas couru sur le Nürburgring : sept ans en fait depuis le GP3. C’est un circuit très cool, classique et de la vieille école, avec beaucoup d’histoire et j’ai hâte d’y retourner. Le temps a été un sujet de conversation et il semble qu’il pourrait y faire assez froid. Ce sera intriguant parce que, bien que nous l’ayons déjà expérimenté lors d’essais privés, nous n’avons jamais vraiment fait de course dans des conditions de froid extrême. Tout ce que nous pouvons espérer, c’est qu’il ne neige pas ! »

« C’est une piste agréable, bien qu’il n’y ait pas de section particulière qui se démarque. C’est intéressant, avec quelques chicanes lentes et d’autres à grande vitesse aussi. Le virage 1 peut être un peu délicat, surtout dans le premier tour car on freine en descente avec une pente assez importante. Il y a plusieurs façons de l’aborder et vous devez trouver une bonne trajectoire. »

« En ce qui concerne les performances de notre voiture ce week-end, nous avons vu des signes encourageants en Russie et si cela continue, il y a toujours une chance de faire assez bien. Espérons que nous ne serons pas pris au dépourvu par les conditions. Certaines autres équipes du milieu de terrain sont très compétitives, mais nous sommes toujours quelque part dans la mêlée. »

AlphaTauri

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less