Aston Martin F1 : Une voiture 2023 ’beaucoup plus compétitive’ ?

Fallows parle des "centaines de projets" en cours

Recherche

Par Emmanuel Touzot

25 septembre 2022 - 18:14
Aston Martin F1 : Une voiture 2023 (...)

Dan Fallows, le nouveau directeur technique d’Aston Martin F1, est confiant quant à la capacité de l’équipe de Silverstone de progresser l’année prochaine, et de faire une AMR23 bien plus compétitive que sa devancière.

"Nous pensons qu’elle sera beaucoup plus compétitive que la voiture de cette année" assure Fallows. "Je suis convaincu que nous pouvons faire un grand pas en avant avec l’AMR23. Parce que quand je regarde autour de la voiture, il y a des domaines d’amélioration absolument partout."

"Je veux dire, nous avons littéralement des centaines de projets en cours en ce moment. Dans le département aérodynamique, dans le bureau d’études, en R&D, dans toute l’équipe, les gens trouvent des améliorations."

"Que ce soit des améliorations de poids, des améliorations de rigidité, des contrôles améliorés pour le pilote, une meilleure aérodynamique, une plateforme de voiture plus stable, tout cela va apporter de la performance à la voiture."

Préparer l’arrivée d’Alonso sans inquiétude particulière

Fallows ne s’inquiète pas des déclarations dures de Fernando Alonso l’année prochaine, si la monoplace ne fonctionne pas : "Nous savons que Fernando parlera des problèmes de la voiture, mais cela ne devrait pas être une nouveauté pour l’équipe."

"Avec Sebastian [Vettel] et Lance [Stroll], nous avons eu deux pilotes qui se sont exprimés sur la voiture, qui ont donné beaucoup de feedback et qui nous ont dit quand ils pensaient que quelque chose n’allait pas."

L’ingénieur admet qu’il est difficile d’envisager le style de pilotage d’Alonso en avance, et donc de créer la voiture en comptant dessus : "Je ne connais pas très bien Fernando, donc ma connaissance de son style de pilotage est basée sur ce que les autres ont dit. Il a la réputation de piloter au feeling, il aime vraiment sentir les limites de la voiture."

"Si c’est le cas, nous devons nous assurer que la plateforme de la voiture est prévisible, stable, toutes les choses que nous essayons d’obtenir avec une voiture de toute façon, mais c’est certainement amplifié avec quelqu’un comme Fernando."

"Max Verstappen est un pilote comme ça également. Il aime piloter une voiture à la limite, ou légèrement au-dessus, tout le temps, donc vous devez vous assurer que la voiture se comporte correctement dans ces conditions, à la limite absolue. Je crois savoir que Fernando sera très similaire."

Concevoir une F1 qui se pilote "comme un kart"

Cette capacité à pousser une monoplace de Formule 1 à sa limite absolue oblige l’équipe à donner à ces pilotes une voiture qu’ils puissent exploiter comme ils le veulent : "Il y a des pilotes, comme Fernando et Max, qui pilotent ces voitures de Formule 1, pourtant à haute vitesse et appui élevé, comme des kartings."

"Il me semble absolument extraordinaire qu’ils puissent traiter une voiture aussi sophistiquée et aussi rapide qu’une Formule 1 de la même manière qu’un kart, mais ils le font. Et si c’est ainsi qu’ils pilotent, c’est à nous de leur donner une voiture qu’ils peuvent conduire comme un kart."

Fallows admet qu’il n’est pas un spécialiste du karting, mais un grand amateur : "Je ne suis pas très bon, mais j’aime ça. Il y a un club de karting chez Aston Martin F1, et je dois m’y impliquer parce que c’est l’une des choses les plus amusantes que l’on puisse faire, et c’est excellent pour la cohésion d’équipe."

"Des années plutôt que des mois" pour arriver au sommet

Malgré le plan très ambitieux d’Aston Martin F1 pour atteindre le sommet, Fallows est conscient qu’il faudra du temps pour atteindre le niveau des équipes de pointe, et que cela se comptera en années.

"Nous sommes incroyablement ambitieux quant à la réduction des délais pour arriver là où nous voulons être, mais il y a une grande différence entre devenir la première équipe du milieu de peloton et se battre sérieusement pour les victoires et les championnats."

"C’est quelque chose qui va prendre des années plutôt que des mois à réaliser, donc nous devons être réalistes quant aux attentes pour les deux prochaines années. Nous savons tous ce que nous devons faire pour être devant, mais cela prendra du temps."

"Il y a tellement de pièces du puzzle à mettre en place et une grande partie de cela consiste à apprendre de ses erreurs. Nous devons trouver notre propre chemin en tant qu’équipe. Nous devons trouver la manière Aston Martin de gagner des Grands Prix."

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos