Formule 1

Aston Martin F1 reproche à la FIA un manque de communication sur le départ lancé

Vettel et son équipe s’attendaient à un départ arrêté

Recherche

Par Alexandre C.

21 avril 2021 - 12:43
Aston Martin F1 reproche à la FIA un (...)

Pénalité absurde infligée à Kimi Räikkönen, DRS activité sous conditions humides, retards dans la décision sur les pénalités infligées à Lance Stroll ou Sebastian Vettel… La FIA n’a pas connu un Grand Prix facile à Imola.

Sebastian Vettel a trouvé un nouveau point de dissension entre lui et les commissaires : après le drapeau rouge, il a été décidé, pour raisons de sécurité, de faire repartir la course derrière la voiture de sécurité (départ lancé) ; et non d’avoir un départ statique, comme cela est désormais possible après un drapeau rouge.

Le pilote Aston Martin F1 a confié aujourd’hui son incompréhension sur ce choix pourtant sécuritaire de la FIA…

« J’étais 100 % sûr que la course reprendrait avec un départ arrêté. »

« Je ne sais pas pourquoi c’était un départ lancé. »

Comme il le raconte, Sebastian Vettel avait opté pour les tendres pour gagner plus de places au départ – mais avec un départ lancé, il est moins facile d’en gagner (même si Lando Norris a pu rapidement, en tendres, dépasser la Ferrari de Charles Leclerc).

« Avec le drapeau rouge, nous avons essayé de partir avec un pneu plus tendre, mais il y a eu un départ lancé auquel nous ne nous attendions pas. Et puis nous avons eu une dégradation plus importante sur le tendre que les autres sur le medium. »

Otmar Szafnauer, le directeur d’écurie, révèle de son côté un manque de communication entre la FIA et les équipes sur la nature de ce départ.

« Nous nous attendions à un nouveau départ arrêté, mais on nous a dit que c’était un départ lancé assez tard. Toutes les équipes ont reçu l’information en même temps et il était assez tard quand nous on a dit que c’était un départ lancé. »

« Je pense que la dernière situation de drapeau rouge que nous avons eue - où était-ce, Monza ? - c’était un départ arrêté. »

De nouveau dans le viseur, Michael Masi, le directeur de course de la FIA, s’est justifié en rappelant que toute procédure avait été respectée.

« Généralement nous pouvons choisir soit un départ lancé, soit un départ arrêté une fois que les voitures ont effectivement quitté les stands. Et donc, à cette occasion, nous avons fait le choix au septième virage, je crois, ou à peu près. Les feux de la voiture de sécurité se sont éteints et le RS (rolling start) s’est affiché sur les écrans, ce qui est la procédure stipulée dans le règlement. »

« Et après avoir examiné la situation, et en particulier le côté gauche de la piste à l’approche du deuxième virage… le côté gauche étant encore assez humide, nous avons décidé de choisir un départ lancé. »

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less