Formule 1

Aston Martin F1 piégée par sa philosophie aéro, Szafnauer s’interroge sur la FIA

On sent un petit doute dans l’esprit du directeur d’écurie…

Recherche

Par Alexandre C.

7 avril 2021 - 16:04
Aston Martin F1 piégée par sa philosophie

Il est acquis que les voitures ayant adopté une philosophie aérodynamique low-rake depuis 2017 (Mercedes, Aston Martin F1), ont été plus pénalisées que celles avec des profils high-rake (Red Bull). Ce qui expliquerait en bonne partie pourquoi, lors du premier Grand Prix, Red Bull ait été tant en verve – et pourquoi Aston Martin F1, 3e force du plateau l’an dernier, ait été relégué dans le ventre mou.

Pour autant même pénalisée par le règlement autour du fond plat, Mercedes a pu l’emporter grâce à Lewis Hamilton à Bahreïn. C’est ce qui donne aujourd’hui espoir à Otmar Szafnauer, le directeur d’écurie d’Aston Martin F1. Et si Aston continuait de s’inspirer fortement de Brackley ?

« Je pense que nous devons regarder et voir quel type de temps au tour Mercedes est capable de faire. »

« Nous avons le même groupe propulseur, la même boîte de vitesses, la même suspension arrière, donc s’ils sont capables de faire certains de ces chronos, nous devrions être en mesure de nous en rapprocher - ce qui nous donne un certain espoir. »

Mais Otmar Szafnauer reconnaît qu’en une seule saison, et avant un prochain grand changement de règlement, rattraper le haut du milieu de grille, comme McLaren ou Ferrari, ne sera pas aisé.

« Je pense que beaucoup d’équipes sont beaucoup plus proches de Mercedes cette année qu’elles ne l’étaient l’année dernière, y compris Red Bull, McLaren et Ferrari. Je veux dire que si vous regardez en arrière pour voir où était Ferrari il y a trois mois et où ils sont maintenant par rapport à Mercedes - il suffit de regarder les temps au tour et cela vous donnera une idée. »

Du reste Aston Martin F1 n’aura pas le temps de changer sa philosophie aérodynamique en une année, surtout avec les limitations de développement en vigueur.

« Même si nous voulions changer, nous ne pouvons pas. »

« Pour la première fois dont je me souvienne en 24 ans de sport, nous avons dû homologuer la suspension en raison de la réglementation Covid, si vous vous souvenez. »

« Vous ne pouvez le changer que si vous avez effectivement utilisé vos jetons sur la suspension, donc même si nous voulions rouler avec une hauteur de 150 millimètres à l’arrière, nous ne pouvons pas... »

Alors pourquoi donc la FIA a-t-elle voulu modifier le fond plat tout en limitant le développement en cours de saison ? La réponse est connue : afin de réduire l’appui aérodynamique sur les voitures, pour soulager la pression sur les pneus Pirelli...

Otmar Szafnauer aurait-il une autre théorie ? On sent un petit doute en lui...

« Je ne sais pas... »

« Je ne sais pas ce que Pirelli disait sur les pneus, mais juste après les changements, Pirelli a annoncé qu’ils apportaient aussi une nouvelle construction. »

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less