Formule 1

Assommé par Hamilton, Bottas pense toujours que battre son coéquipier est ‘possible’

Malgré 77 points d’écart au classement

Recherche

Par Alexandre C.

26 octobre 2020 - 14:12
Assommé par Hamilton, Bottas pense (...)

77 points séparent désormais Lewis Hamilton de Valtteri Bottas au classement. Le Finlandais a même pris un coup au moral supplémentaire au Portugal : alors qu’il avait repris la tête de course en début d’épreuve, il a cédé face au rythme bien supérieur de son coéquipier. Son retard de plus de 20 secondes à l’arrivée était douloureux…

Mais en conférence de presse – signe de la bonne entente entre les pilotes Mercedes – Valtteri Bottas a d’abord voulu rendre hommage à Lewis Hamilton et à ses 92 victoires, le record de Michael Schumacher ayant été battu à Portimao.

« Tout d’abord, je tiens à féliciter chaleureusement Lewis pour cet incroyable exploit et pour faire partie de l’histoire du sport automobile. En fait, beaucoup de gens pensaient qu’il ne serait jamais possible de battre le record, mais c’est une erreur en soi et je suis sûr que Lewis a toujours cru que c’était possible et il continuera. Alors, vraiment, chapeau bas. Un grand respect. »

« Merci camarade, j’apprécie ça » a répondu Lewis Hamilton à ses côtés dans la foulée.

Quant à sa propre course, le constat est pour clair pour Valtteri Bottas : il n’y avait rien à faire, pour empêcher Lewis Hamilton de le redépasser ou de creuser un grand écart.

« Bien sûr, j’ai essayé de me défendre, mais au rythme où il essayait de se rapprocher, il n’y avait rien à faire. Comme je l’ai dit, je ne sais pas pourquoi je n’ai pas eu ce rythme si faible. Je poussais fort, mais je ne pouvais pas aller plus vite. »

« C’est comme ça que ça s’est passé, mais fondamentalement, le principal problème pour moi était le manque de rythme, que je ne comprenais pas vraiment. Je n’avais tout simplement pas le rythme, comme je suis sûr que tout le monde a pu le constater. C’était une course longue et difficile, sans Safety Cars ni rien d’autre. »

Valtteri Bottas a aussi demandé les tendres pour son deuxième relais, mais Mercedes lui a (une fois de plus) donné tort en lui passant les durs, comme Lewis Hamilton.

« Oui, j’ai demandé les tendres parce que je pensais que ce serait, pour moi, la meilleure chose à faire. Quelque chose de différent, car l’écart était déjà assez important à ce moment-là - mais ensuite le pneu medium a commencé à fonctionner. Nous avons commencé à avoir un peu de vibrations, ce qui signifie que les pneus vont être vraiment finis et qu’il y a toujours un risque de défaillance du pneu, donc la chose la plus sûre à la fin était d’opter pour le dur, juste pour évidemment marquer des points. »

Au final, le "Valtteri 2.0". qu’on annonçait demeure un Valtteri "deuxième au classement", inévitablement derrière son coéquipier. Comment faire pour trouver la motivation face à un Lewis Hamilton qui semble plus que jamais hors de portée ?

« C’est une motivation. Pour moi, c’est... comme je l’ai déjà dit, je ne veux absolument rien de facile. C’est la façon dont j’ai couru et mon état d’esprit : je continuerai toujours à avancer et c’est juste une grande motivation pour essayer de le battre et c’est difficile mais je sais que c’est possible et c’est ça le truc. Et si j’abandonne, ce ne sera jamais possible et ce sera la plus grosse erreur à faire. Et aussi, comme l’a dit Max, l’essentiel est vraiment de donner tout ce qu’on a à chaque fois, de tirer le meilleur parti de chaque situation. »

« Max est évidemment un peu plus jeune, j’ai 31 ans maintenant, mais j’ai toujours l’impression d’être au sommet. Battre Lewis, je n’en suis pas encore là et j’espère que ce sera bientôt le cas. J’ai aussi l’impression qu’il me reste encore quelques années et que je vais continuer à pousser et c’est tout. Pour moi, c’est très simple. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less