Formule 1

Après un démarrage difficile, Sainz et Norris ne sont pas inquiets pour McLaren F1

Le 13e chrono de Sainz en EL2 n’est pas représentatif

Recherche

Par Alexandre C.

27 novembre 2020 - 20:32
Après un démarrage difficile, Sainz (...)

Alors que McLaren F1 est à 4 points de Racing Point au classement des constructeurs, les essais libres de Bahreïn, surtout les EL2, étaient une première étape décisive dans la conquête du podium final.

Dans la séance la plus importante, Carlos Sainz n’a pas vraiment rassuré en prenant seulement la 13e place. L’Espagnol est-il agacé ?

« Nous avons essayé tout ce que nous voulions et nous sommes satisfaits de la voiture. »

« C’est fou à quel point c’est serré en milieu de grille, avec l’Alpha Tauri, la Ferrari, Racing Point, Renault et nous, nous sommes dans un ou deux dixièmes et il est impossible de savoir qui sera devant, ce sont les détails qui décideront, qui a la meilleure gomme ou qui a le vent dans la ligne droite avec soi. C’est un week-end spécial, il y aura de nombreuses options parce que les trois composés fonctionnent bien, et bien qu’ils aient beaucoup de dégradation, vous pouvez les utiliser tous en course. »

« Nous nous attendons à une nouvelle bataille serrée ce week-end avec nos principaux concurrents, mais il est impossible de dire qui aura l’avantage après ce roulage. J’ai dû interrompre mon tour de piste en soft à cause du drapeau rouge, mais tout se passait bien et je pense que nous avons une bonne base de départ pour les réglages demain. »

18e des EL1 et heureusement 7e des EL2, dans la séance la plus importante, Lando Norris a vécu un vendredi à Bahreïn tout en progression. Cependant le pilote McLaren n’est pas encore satisfait de son feeling, sans être tout de même très inquiet.

« J’étais plus content en EL2 mais il y a toujours des choses sur lesquelles travailler. Je ne suis pas aussi confiant que je le voudrais, mais avec plus de temps en EL3, nous devrions être sur la bonne voie. Les tendres ont beaucoup de dégradation. Ce ne sera pas facile si nous nous qualifions en Q2 avec car il est difficile de les faire durer longtemps. »

« Ce fut une journée délicate. Pas le vendredi le plus facile ou le plus évident. Mais nous avons récolté plein de données et de bonnes informations. »

Enfin Andrea Stella, le directeur sportif, a noté que McLaren avait procédé à des « tests aérodynamiques » en plus de l’optimisation des réglages et de l’essai des pneus 2021.

« Nous avons complété notre programme et nous en sommes heureux, malgré les drapeaux rouges en EL2. Nous avons plein d’informations à étudier. Il y a des variables intéressantes et il faudra tout mettre ensemble pour être prêts pour les qualifications et la course. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less