Formule 1

Après son accident, Russell ne pense pas que ses relations avec Mercedes sont écornées

Une pointe de mea culpa teintée de fierté

Recherche

Par Olivier Ferret

19 avril 2021 - 09:19
Après son accident, Russell ne pense (...)

Avant de quitter Imola, George Russell a rencontré à nouveau les médias à Imola, comme Valtteri Bottas, dans un contexte plus apaisé.

Le Britannique a souligné que son accident avec Valtteri Bottas à Imola n’affecterait pas, selon lui, sa relation à long terme avec Mercedes même si Toto Wolff a eu des mots durs pour son jeune pilote, qu’il a tenu à blâmer davantage. Tout comme la FIA d’ailleurs, même si aucune sanction n’a été donnée.

Wolff estimait en effet que "George n’aurait jamais dû se lancer dans cette manœuvre étant donné que la piste s’asséchait - cela signifiait prendre des risques et l’autre voiture devant lui était Mercedes. Pour tout développement de pilote, de jeune pilote, vous ne devez jamais perdre cette perspective globale. Cela va lui donner beaucoup à apprendre, je suppose."

Lorsqu’il est interrogé sur ces réflexions de son grand patron dans la filière Mercedes, Russell ne baisse pas la tête. Une (petit) mea culpa teinté de fierté tout de même.

"Cela ne nuira pas du tout à ma relation avec Mercedes, j’ai déjà parlé avec eux, et il y a une compréhension des deux côtés, je suis sûr que de mon côté quand vous êtes en course, vous ne prenez pas vraiment en considération quelle est la voiture devant. En fin de compte, mon mouvement était correct et cela aurait été un dépassement simple et clair s’il n’y avait pas eu le DRS et une zone un peu humide à cet endroit."

"Aurais-je dû réagir comme je l’ai fait par la suite dans le feu de l’action ? Mes mots envers Valtteri et aux micros des TV ? Probablement pas, non, mais comme je l’ai dit, les émotions sont incroyablement élevées. Nous avons échangé des mots et c’est tout."

Quant au fait de ne pas devoir se battre avec une Mercedes, pour la neuvième position de la course alors, Russell s’explique.

"Je n’ai jamais été dans une position où je me bats contre une Mercedes, Williams n’a probablement pas été là depuis probablement cinq ans, donc je n’ai même pas pensé à la façon dont je me battrais contre une Mercedes. Comme je l’ai dit, ce n’était pas un mouvement imprudent, Valtteri a défendu durement et il était juste de le faire."

"Nous avions fait 3/4 de la ligne droite, nous étions presque l’un à côté de l’autre, ce n’est pas comme si j’avais bondi de 20 mètres en arrière pour m’écraser sur lui dans un mouvement suicide."

Russell a bien pris le temps d’étudier toutes les caméras et tous les angles avant de s’exprimer à nouveau à la presse.

"Quand on peut tout revoir et tout regarder au ralenti et tout, et sous certains angles de caméra, tout semble très, très différent. Un angle de caméra donne un aspect dans un sens, un autre angle de caméra, comme je l’ai dit, quand vous le regardez de dos sur les images de vidéosurveillance, cela semblait assez clair, avec une opinion différente."

"J’étais plus frustré à cause de la vitesse de l’incident. Je n’ai jamais, jamais eu de crash à la fin d’une ligne droite alors que nous sommes absolument à fond, et nous avons tous vu les dangers du sport automobile très récemment et pour être honnête, j’aurais réagi exactement de la même manière si cela avait été pour me battre pour la victoire, me battre pour la neuvième place ou me battre pour la dernière. Parce que je pensais juste que c’était inutile et que c’était évitable."

"Comme je l’ai dit, Valtteri n’a rien fait qui soit en dehors des règles, mais il faut prendre un élément de responsabilité et de considération dans le fait des conditions."

"Il y a certaines choses que vous pouvez faire de certaines manières quand tout est stable, mais quand c’est une piste humide et que vous emmenez quelqu’un vers l’herbe, sur les plaques humides à plus de 320 à l’heure, il y a un risque élevé d’incident, et c’est pourquoi j’ai été très déçu parce que je pensais juste que c’était au-delà d’un manque de respect, vraiment, pas envers moi, mais juste un manque de respect envers ces voitures."

Bien que Russell reste catégorique, estimant avoir fait la bonne chose en essayant de dépasser Bottas, il a admis que son rival n’était probablement pas à blâmer.

"Cela aurait-il pu être évité ? Oui, Valtteri avait-il tort ? Probablement pas. Aurait-il pu faire quelque chose un peu plus ? Peut-être. Avais-je tort ? J’ai causé l’accident, mais avais-je tort de faire ce dépassement ? Absolument pas. Ce serait stupide de me mettre dans cette position."

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less