Après Silverstone, Ross Brawn célèbre la réussite de ‘son’ règlement F1

Un ‘héritage’ qui restera longtemps dans le sport

Recherche

Par Alexandre C.

5 juillet 2022 - 13:20
Après Silverstone, Ross Brawn célèbre la

Discret ces derniers temps, Ross Brawn, le directeur général de la Formule 1, a refait surface… quelques heures après le Grand Prix de Grande-Bretagne, pour se réjouir du spectacle proposé.

Ce dimanche de Silverstone valide en effet l’efficacité du nouveau règlement aérodynamique de 2022, et Ross Brawn, qui a beaucoup poussé pour lui, ne pouvait manquer pareille occasion de s’en féliciter.

« La course de cette année à Silverstone était un classique - et une démonstration parfaite de ce que le sport essayait de réaliser avec ces nouvelles voitures de course révolutionnaires. »

« Ce fut un soulagement de voir que Zhou Guanyu et Alex Albon allaient bien après de gros impacts - et une fois de plus, c’est un bel exemple des progrès réalisés par la Formule 1 et la FIA en matière de sécurité. »

« Par la suite, nous avons assisté à une course fabuleuse. Ce qui m’a plu, c’est la précision que les pilotes pouvaient avoir avec les voitures. Nous avons vu d’innombrables batailles fascinantes qui se sont déroulées sur plusieurs virages, avec de multiples changements de position. Nous avons vu que les pilotes pouvaient prendre de multiples trajectoires avec ces nouvelles voitures - et cela a permis à deux, trois ou même quatre voitures d’aller presque côte à côte. »

« La qualité des dépassements était également élevée. Les pilotes ont vraiment dû travailler pour réaliser un dépassement - il ne s’agissait pas simplement d’utiliser le DRS pour passer en trombe. »

« Les pilotes apprécient ces voitures et ont été très positifs. Ils ont tous apprécié le changement et la nouvelle capacité à s’approcher des autres voitures. »

Ross Brawn tire bien sûr la couverture à soi, et comment l’en blâmer totalement : ce succès de Silverstone et de cette année 2022, c’est aussi le sien.

« Beaucoup d’entre eux ont dit que, même si cela ne mène pas toujours à des dépassements directs, la possibilité de suivre une voiture de près, de mettre la pression et d’essayer de forcer une erreur est considérablement améliorée. Je ne pense pas qu’il y ait un seul pilote qui n’ait pas reconnu ou été enthousiasmé par cela. »

« La fréquence à laquelle les voitures se suivent et se défient pendant des tours consécutifs est bien meilleure cette année que les années précédentes. »

« Cela démontre que la direction prise par la F1 et la FIA est absolument la bonne et que le sport peut aller de l’avant avec une confiance renouvelée dans cette approche pour l’avenir. Tout cela doit toujours être un facteur important dans la conception et la modification de ces voitures. »

Et Ross Brawn estime même que son héritage restera pour longtemps dans les mémoires de ses successeurs, au moment d’établir le prochain règlement aérodynamique.

« Nous assistons à une nouvelle culture en matière de création de règles. Lorsque les règles sont modifiées ou développées, les facteurs pris en considération ne sont pas seulement le temps au tour ou le coût, mais aussi la possibilité de faire la course. »

« S’il y a un héritage de cette époque, ce sera que la capacité à faire la course sera désormais un facteur qui sera toujours pris en compte lorsque de nouvelles voitures seront conçues pour la Formule 1. Nous n’avons jamais vu cela auparavant. »

« C’est formidable de voir les équipes et le sport dans son ensemble s’attaquer au problème du marsouinage. À Silverstone, nous avons vu que les équipes maîtrisaient mieux le phénomène et que la FIA continuera à travailler avec elles pour l’éliminer complètement. »

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos