Formule 1

Après les performances, Marko attaque aussi l’inconstance d’Albon

"C’est clairement une incertitude dont on doit se passer"

Recherche

Par Olivier Ferret

25 octobre 2020 - 09:01
Après les performances, Marko attaque

Red Bull Racing multiplie les sorties dans les médias concernant les performances de son pilote, Alex Albon, et ce n’est jamais bon signe dans cette équipe.

Le soutien est encore officiellement là mais la décision concernant le duo de l’équipe autrichienne sera prise après Imola, à en croire Christian Horner, le directeur de l’équipe.

Pour Helmut Marko, l’écart entre le Thaïlandais et Max Verstappen commence à poser souci.

"Nous avons maintenant une voiture plus prévisible, elle n’est plus aussi instable du train arrière. Alex a réussi à en tirer quelque chose au Nürburgring mais pas ici. L’écart reste acceptable parce qu’il n’est pas trop loin, avec la 6e place. Mais nous attendons de lui qu’il réduise clairement l’écart avec Max," commente l’Autrichien.

"Pour l’instant il est toujours notre pilote et le restera jusqu’à la fin de l’année. Renault, McLaren et Racing Point se prennent des points à chaque course, ce qui fait que notre 2e place n’est pas en danger au championnat. C’est pourquoi il n’était pas et il n’est toujours pas nécessaire de changer quelque chose cette année."

"Mais nous devons vraiment penser à 2021. Nous avons conscience que si nous voulons une chance de lutter contre Mercedes pour le titre constructeurs, il nous faut de la constance. Et Alex manque de constance."

"C’est pourquoi, s’il n’est pas à la hauteur de nos attentes, nous irons voir ailleurs. Vous connaissez les noms : Sergio Perez et Nico Hülkenberg."

"L’inconstance est clairement une incertitude dont on doit se passer dans une course pour un titre mondial."

En coulisses, il se dit que Max Verstappen aurait déjà plaidé pour avoir Nico Hülkenberg plutôt que Sergio Perez, si son équipier venait à changer.

"Oui, nous demandons également à Max son avis sur la question du pilote. Et nous le connaissons également. Mais avoir un 2e pilote peut parler néerlandais (ce qui est le cas de Hülkenberg, ndlr) n’est pas décisif, car la langue officielle dans l’équipe est l’anglais," conclut Marko avec le sourire.

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less