Formule 1

Après le flop d’Interlagos, McLaren F1 est dos au mur ce week-end

La 3e place pourrait définitivement basculer pour la Scuderia

Recherche

Par Alexandre C.

17 novembre 2021 - 17:36
Après le flop d’Interlagos, McLaren (...)

McLaren boit la tasse depuis la Russie, et voici que Ferrari a totalement renversé la vapeur pour la 3e place au classement des constructeurs, en comptant désormais 31,5 points d’avance.

Pour faire vivre l’espoir, Lando Norris doit se remettre à accumuler de gros points ce week-end au Qatar. Le pilote McLaren, qui a connu un accident au premier tour avec Carlos Sainz au dernier Grand Prix, espère une meilleure entame pour confirmer le rythme prometteur du Brésil.

« Après une course difficile au Brésil la semaine dernière, j’espère que nous pourrons rebondir alors que nous nous rendons au Qatar pour la première fois en Formule 1 ce week-end. Il nous reste une dernière course de cet exigeant triplé de courses avant l’Arabie Saoudite et Abu Dhabi, alors nous allons tout faire pour essayer de terminer sur une bonne note. »

« J’ai pu avoir une expérience de pilotage avec le circuit international de Losail sur le simulateur pour me faire une idée de ce qui nous attend ce week-end. C’est un circuit assez rapide et amusant avec quelques grosses zones de freinage, ce qui devrait rendre la course physique. Être capable de concourir dans de nouveaux endroits est toujours un défi, ce qui est excitant pour nous en tant que pilotes car nous devons nous adapter à quelque chose de nouveau et trouver la vitesse aussi vite que possible. »

Daniel Ricciardo avait un bon rythme en course dimanche dernier, mais une défaillance moteur l’a contraint à l’abandon. Là encore sur le papier, il a de quoi très bien performer au Qatar.

« Nous avons eu la malchance au Brésil de ne pas repartir avec des points de mon côté. C’est dommage, mais il y a encore beaucoup de points positifs à tirer de ce week-end et à utiliser pour optimiser les courses qu’il reste cette saison. J’ai hâte d’être au Qatar car c’est un nouveau circuit et un défi différent pour tout le monde. L’objectif est de se familiariser avec le circuit dès le départ et de trouver un bon rythme. Courir sous les projecteurs apporte aussi un peu plus d’excitation. Il reste trois courses, nous allons continuer à nous battre. »

Andreas Seidl, le directeur de l’écurie McLaren en F1, sait qu’il n’y a plus de temps à perdre alors que la saison arrive presque à son terme. Il s’agit d’arrêter de gâcher un bon potentiel comme à Mexico ou à Interlagos.

« Après deux semaines difficiles, nous nous rendons au Qatar pour essayer d’obtenir un résultat positif pour l’équipe et marquer les points qui sont sur la table avec le package que nous avons. »

« Cette semaine marque le tout premier Grand Prix du Qatar dans l’histoire de la Formule 1 au Circuit International de Losail. Une fois de plus, c’est excitant de courir dans un nouveau pays et sur un nouveau site et de pouvoir faire découvrir ce sport aux fans du monde entier dans un territoire différent. »

« Nous revenons au format traditionnel du week-end de course. La séance d’essais libres supplémentaire permettra aux équipes d’optimiser les réglages, surtout en l’absence de données historiques. Le circuit offre un mélange de virages à moyenne et haute vitesse avec une zone DRS sur la longue ligne droite principale, ce qui, nous l’espérons, offrira des possibilités de dépassement à l’entrée du premier virage. »

« L’équipe, tant sur le circuit qu’à l’usine, ainsi que nos collègues de Mercedes HPP, ont fait preuve d’un travail acharné, d’un dévouement et d’un esprit d’équipe au plus haut niveau pendant ce triple-header transcontinental. Continuons à pousser ensemble. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less