Après l’échec de Porsche, d’autres constructeurs ont déjà contacté Red Bull

‘Nous n’avons besoin de personne’ : Marko renvoie Porsche sans regrets

Recherche

Par Alexandre C.

9 septembre 2022 - 15:41
Après l'échec de Porsche, d'autre

Nous n’avons pas besoin de vous et nous voulons rester indépendants : c’est en somme le message envoyé par Red Bull à Porsche, après l’arrêt annoncé des négociations entre les deux groupes pour l’avenir.

Avec Red Bull Powertrains, Milton Keynes peut en effet se passer de tout soutien extérieur ; Porsche avait plus besoin de Red Bull que Red Bull n’avait besoin de Porsche.

Helmut Marko en a remis une couche à Monza : pourquoi perdre son indépendance pour obtenir… pas grand-chose en échange sur le plan technique ?

« Nous n’avons besoin de personne pour le moment. »

« Au cours des discussions, il est apparu clairement que pour le projet global, cette coopération n’aurait apporté aucun avantage aux deux parties. »

« L’efficacité de Red Bull Racing était primordiale. Pour que l’équipe soit aussi performante qu’au cours des 10 ou 12 dernières années. Pour que cela continue. »

« Nous sommes en bonne position. Nous avons le pilote le plus rapide jusqu’en 2028. Nous avons Adrian Newey, le meilleur designer. Et nous avons une usine de moteurs qui a été pleinement opérationnelle en 55 semaines. Le premier moteur a déjà démarré. Cela signifie que nous sommes complètement autosuffisants. »

Cependant Marko laisse la porte ouverte : si un autre constructeur frappe à la porte avec une vraie valeur ajoutée... why not ?

« Si un autre constructeur se présente en apportant plus que ce que nous voulions apporter à Porsche... Et si un savoir-faire peut être apporté dans le secteur des moteurs ou si d’autres synergies ou avantages peuvent être obtenus, nous sommes ouverts à la coopération. »

Et d’ailleurs Marko le promet, Red Bull aurait déjà vu d’autres manufacturiers frapper à sa porte !

« Mais s’il s’avère que des synergies et des avantages se présentent, alors nous sommes ouverts. »

« Etonnamment, nous avons reçu quelques demandes de renseignements maintenant que l’annulation de la venue de Porsche est devenue officielle. »

Et si ce manufacturier surprise était... Honda, qui semble déjà regretter son départ prématuré du sport ? Que peut en dire Marko ?

« Nous sommes en train de discuter avec Honda. »

Horner confirme que Red Bull n’avait pas besoin de Porsche

Ce même message de fierté dans l’indépendance a été relayé par le directeur d’écurie Christian Horner.

Là encore, sans fermer la porte à l’arrivée d’un autre manufacturier, Christian Horner répète que Red Bull se sent grande et assez belle toute seule...

« Ces discussions sont maintenant terminées, et le consensus était que ce n’était pas bon pour l’implication de Red Bull en F1. »

« Nous nous sommes engagés à devenir un manufacturier de groupes motopropulseurs il y a un an et demi, ou un peu plus. Nous avons investi massivement dans les installations et le personnel et le premier moteur Red Bull a démarré il y a environ un mois. »

« Il s’agit donc d’un nouveau chapitre extrêmement excitant pour Red Bull, qui n’a jamais été conditionné ou dépendant de la participation d’un tiers ou d’un constructeur. Ce n’était absolument pas une condition préalable. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos