Après Bahreïn, Norris ne pensait pas signer un podium en 2022

Le pilote McLaren F1 y est parvenu lors de la quatrième course

Recherche

Par Emmanuel Touzot

25 avril 2022 - 12:54
Après Bahreïn, Norris ne pensait pas (...)

Lando Norris a conclu un week-end très encourageant pour McLaren par un podium, avec la troisième place à Imola. Le pilote McLaren F1 reconnaît qu’il ne s’y attendait pas, compte tenu de l’entame de saison catastrophique de l’équipe à Bahreïn. Mais les progrès entrevus à Djeddah et Melbourne se confirment.

"Je suis surpris d’être ici, mais c’est incroyable. Vu où nous étions il y a un mois à Bahreïn, je ne pensais vraiment pas que nous serions sur le podium de toute l’année. Donc c’est un choc" se félicite Norris.

"Ce n’est peut-être pas surprenant après le genre de progrès que nous avons fait durant le mois, mais nous n’envisagions pas un podium avec les Red Bull et les Ferrari qui sont beaucoup plus rapides. C’est difficile de s’imaginer sur le podium, un bon résultat aurait été cinquième."

"Mais il y a eu quelques bonnes choses tout au long de la course, un départ incroyable pour être devant les Ferrari, pour rester en dehors du chaos qui s’est produit derrière, puis une course solitaire, mais une belle course. Il a fallu gérer l’écart avec George et prendre soin des pneus pendant tout le relais."

"Tout s’est bien passé ce week-end pour être honnête. Pas seulement la course , mais le fait de se qualifier troisième était déjà une bonne performance pour nous. C’est donc un grand week-end. C’est bien de voir les améliorations apportées, et c’est encore mieux de récompenser tout le monde avec un podium."

McLaren devant Mercedes F1 mais derrière Alfa Romeo ?

Cependant, Norris ne veut pas affirmer que McLaren était la troisième force du plateau à Imola, car même si lui et Daniel Ricciardo étaient en troisième ligne après le Sprint, Mercedes F1 et Alfa Romeo n’étaient pas loin.

"C’est trop difficile à dire. Ça change chaque week-end. La Mercedes n’était pas si mauvaise ce week-end. Je pense que nous étions un peu plus rapides qu’eux tout au long de la course. L’Alfa Romeo était peut-être plus rapide. Mais il était hors jeu au départ."

"Ils étaient plus rapides lors du Sprint et de la course, mais il était coincé derrière George [Russell]. Ça n’a pas vraiment d’importance, nous avons battu deux voitures qui sont probablement une seconde plus rapides que nous au tour, l’une a fini dans le mur et l’autre dans les graviers."

"Donc ça ne veut pas nécessairement dire que l’on a la troisième, quatrième ou cinquième meilleure voiture. Je pense que nous avons juste fait une bonne course de notre côté. La voiture était bonne, et j’avais une bonne confiance et c’est tout ce dont j’avais besoin."

Une troisième place en solitaire, mais non sans stress

En dépit d’une course en solitaire, le Britannique explique avoir connu une course stressante, et il révèle ne pas avoir fait redescendre la pression, qu’il a subie tout au long du Grand Prix : "Chaque tour, vraiment ! Le départ déjà est toujours un peu plus stressant."

"J’ai pris un bon départ, j’étais derrière Sergio [Pérez] je crois, et j’ai été un peu serré par Charles [Leclerc] sur le bord du vibreur, donc j’ai eu une petit alerte là. Mais il fallait choisir quand passer en mediums, et si vous mettez une roue un peu large ou que vous bloquez au freinage, vous êtes dans les graviers."

"Vivre chaque tour dans ces conditions, c’est difficile à décrire au spectateur, mais à l’intérieur, vous devez attaquer énormément, vous devez gérer les pneus, et votre trajectoire doit être parfaite. Donc c’est juste stressant, on a l’impression que la course est très longue, et l’arrivée est encore plus gratifiante."

La MCL36 doit encore progresser

Norris note que la MCL36 a progressé, mais il assure que la monoplace doit encore évoluer pour atteindre un niveau satisfaisant : "Nous avons besoin d’améliorations partout. Tout doit progresser. L’équilibre est bon, nous en étions heureux. Nous n’avions rien apporté de grand."

"Je sais qu’il y a eu de grandes étapes, mais ce n’est pas comme si nous avions apporté un nouveau plancher ou de nouvelles choses ou quoi que ce soit. Ce sont juste des petites choses. Mais ces petites choses semblent avoir un effet quand vous les mettez bout à bout sur un week-end comme celui-ci."

"Mais beaucoup des commentaires de Daniel et les miens sont en accord. Nous avons des styles de pilotage légèrement différents, donc ils ne sont pas toujours identiques. Mais dans la façon dont nous voulons améliorer la voiture et devenir plus rapides, ils sont à peu près exactement les mêmes."

"Donc, c’est une bonne chose. Les gars et les filles se concentrent beaucoup pour trouver de nouvelles solutions. Et oui, je suis confiant sur la durée de la saison, nous pouvons continuer à apporter plus et essayer de nous rapprocher des équipes de pointe."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos