Formule 1

Après avoir parcouru la moitié de la Terre, Pirelli conclut ses essais 18 pouces

4267 tours effectués, des milliers d’heures de simulation…

Recherche

Par Alexandre C.

19 octobre 2021 - 12:45
Après avoir parcouru la moitié de la (...)

Les essais de Pirelli, pour développer les 18 pouces de l’an prochain, pour la nouvelle réglementation de la F1, se sont clos hier au Paul Ricard en France, par des tests des composés maxi-pluie effectués par le pilote Alpine Daniil Kvyat.

Voilà qui met fin (ou presque) à la campagne d’essais de Pirelli pour faire face à ce que le manufacturier lui-même appelle une « révolution technique » : tous les éléments des pneus vont changer, en particulier la structure des pneus. Le changement est de taille, dans tous les sens du terme.

Pirelli a fait le bilan : 28 jours de tests ont eu lieu en 2021, portant le total global à 36 jours avec les tests de 2019 et de début 2020.

4267 tours ont été effectués, soit plus de 20 000 kilomètres (la moitié de la circonférence de la terre !). 1568 pneus ont été utilisés pour ce faire (392 trains).

10 000 heures de simulation ont été aussi effectuées en « indoor », plus de 5000 heures ont été simulées sur ordinateur, et plus de 70 prototypes développés virtuellement. Les pilotes (dont 15 titulaires en F1 sur les 19 ayant participé aux essais) ont testé en piste près de 30 spécifications physiques.

Il restera encore les essais post-saison d’Abu Dhabi, mais qui ne devraient pouvoir que modifier à la marge les spécifications des nouveaux 18 pouces.

C’est donc l’heure du bilan pour Mario Isola et Pirelli : est-il positif ? Il est un peu tôt pour le dire : l’Italien préfère évoquer les moyens mis en œuvre plutôt que les résultats encore relativement incertains à ce stade, puisque toutes les F1 utilisées n’ont été que des mulets adaptés.

« Avec ce dernier test sur le mouillé, nous clôturons enfin notre programme de développement des nouveaux pneus 18 pouces. L’année dernière, la pandémie de COVID-19 nous a obligés à revoir entièrement notre programme d’essais, en annulant les essais sur piste pour nous concentrer sur la simulation ainsi que sur le développement et la modélisation virtuels. Ce système virtuel nous a permis d’optimiser le nombre de prototypes physiques produits et de revenir aux essais sur piste pendant 28 jours tout au long de l’année 2021. Nous avons commencé le processus de développement par le profil, avant de passer à la construction de la base, et enfin de nous concentrer sur les cinq composés que nous homologuerons l’année prochaine. Les résultats obtenus jusqu’à présent l’ont été avec la contribution des pilotes actuellement en compétition dans le championnat, un aspect vital pour nous, bien qu’en utilisant des voitures mulets. »

« L’année prochaine, nous disposerons encore de quelques jours d’essais, ce qui nous permettra d’affiner le pneu 2022 avec les nouvelles voitures si nécessaire. Une fois la spécification validée par la FIA, les pilotes auront la possibilité d’essayer les pneus définitifs des 18 pouces lors du test qui suivra le Grand Prix d’Abu Dhabi, mais il faudra attendre les tests de pré-saison de l’année prochaine pour voir ces pneus en action sur les voitures 2022 pour la première fois. »

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less