Formule 1

Anthony Hamilton : Le record, c’est un bonus, tout ce que je voulais c’est un travail décent pour Lewis

Shovlin rend aussi hommage à ce grand travailleur qu’est Lewis

Recherche

Par Alexandre C.

26 octobre 2020 - 16:48
Anthony Hamilton : Le record, c’est (...)

Anthony Hamilton, à l’image de son fils avec lequel il s’est réconcilié depuis plusieurs années, a profité de la 92e victoire en carrière du pilote Mercedes, le week-end dernier à Portimao, pour mesurer le chemin parcouru depuis.

Et quel chemin pour la famille Hamilton : le père a dû tout sacrifier, financièrement, pour offrir une carrière à son fils. En ce moment où Lewis battait le record de Michael Schumacher, Anthony pensait alors à la première victoire en karting de son fils, en 1993, à Rye House.

« Cela signifie beaucoup pour nous quand les gens nous regardent et disent, "Wow ! En 1993, ces types n’avaient rien". Avec juste du travail et du dévouement, vous serez surpris de ce que vous pouvez accomplir. »

« C’était très émouvant quand Lewis a franchi la ligne d’arrivée. C’était presque comme le point culminant de tout, depuis qu’il s’est assis pour la première fois et a dit "Je veux aller faire du karting". »

« Je lui ai dit : je ne peux me le permettre Lewis, mais si on le fait, on va le faire sérieusement. Et depuis, nous le faisons sérieusement. C’est tout le processus mental qui entre en jeu dans le sport auto. Quand il avait huit ans, il disait : "Je vais gagner. Je veux travailler très dur pour pouvoir gagner". Depuis, il fait la même chose à chaque course. C’est phénoménal, tout simplement phénoménal. »

Et Anthony Hamilton considère ces 6 titres mondiaux (bientôt 7) et ces 92 victoires comme un simple bonus. Car en effet, il n’a rien voulu de plus qu’une bonne situation pour son fils, ce qui semble en effet pour le moins assuré.

« Tout ce que j’ai toujours voulu pour Lewis, c’est d’avoir un travail décent. Tout le reste a été un bonus. Nous voulons toujours que nos enfants soient heureux, qu’ils profitent de la vie, qu’ils soient une bonne personne. Pour moi, c’était l’objectif principal. Je suis juste extrêmement fier qu’il ait eu un bon travail et soit devenu un grand être humain. »

Andrew Shovlin, ingénieur de course en chef chez Mercedes, confirme ce que dit son père : Lewis Hamilton semble plus que jamais au sommet de sa forme grâce à son dévouement et à son immense capacité de travail – que sous-estiment ceux qui le voient encore comme un ‘jet-setteur’…

« Il est certain que Lewis a un excellent travail et que son père peut être fier de lui. On obtient certains records au fil du temps - on se rend compte qu’on atteint soit 100 courses pour l’équipe, soit autre chose - mais je pense qu’avec celui-ci, avec Lewis, quand on regarde les noms de cette liste, on ne peut pas croire que nous en avons fait partie en tant qu’équipe arrivant en haut de la liste. »

« Ce record est tout simplement phénoménal. Il ne montre aucun signe montrant qu’il veut abandonner ou ralentir, ou quoi que ce soit d’autre. Je pense donc qu’il va continuer et franchir d’autres étapes. »

« Mais c’est tout simplement une réussite phénoménale. La façon dont il travaille, la façon dont il est motivé pour gagner et s’améliorer, pour être honnête, il s’améliore en passant beaucoup d’heures à l’extérieur de la voiture à essayer de tirer les leçons de chaque journée difficile qu’il a vécue. Quand on voit comment il travaille, il n’est presque pas surprenant qu’il y soit parvenu. Mais c’est un nombre phénoménal de courses. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less