Formule 1

Anthoine Hubert a pu tester la Renault F1 de 2017

Son premier vrai test en Formule 1

Recherche

Par Olivier Ferret

15 juin 2019 - 13:02
Anthoine Hubert a pu tester la (...)

Anthoine Hubert, champion de GP3 et actuel pilote en F2, a pu bénéficier de son premier vrai test en Formule 1 cette semaine, après avoir pu rouler à bord d’une F1 lors d’un roadshow à Disneyland Paris il y a quelques semaines.

Le pilote de la Renault Sport Academy a pu rouler sur le circuit qui accueille le Grand Prix d’Autriche, le Red Bull Ring, au volant de la RS17 de 2017. Une voiture donc très proche des performances des Formule 1 actuelles.

"Peu de pilotes dans le monde ont déjà eu cette chance… cela restait des essais privés, le circuit avait été loué par un autre pilote et j’ai été invité à y participer. L’objectif, c’était de découvrir la voiture, même si c’était celle de 2017, de travailler avec une équipe d’ingénieurs. De se familiariser. Après ça, on sait à quoi ça ressemble. Ça fait aussi partie de notre évaluation à l’Academy," commente le Français.

Hubert est satisfait de cette journée.

"Globalement, ça s’est bien passé. Je suis plutôt content du déroulement de la journée. C’est mieux de ne pas avoir à gérer le trafic pour une première. Mais j’espère qu’un jour il y aura du monde avec moi !"

"Dans la matinée, on a fait des runs courts, un peu comme en qualifs. Au départ, je n’ai pas pris de risque. Il ne fallait pas se mettre dehors. Mais, au fil des tours, j’ai gagné quelques dixièmes. L’après-midi, c’étaient trois runs longs. Le premier a été compliqué, les deux autres c’était nettement mieux."

Quant à ses impressions, "ce n’est pas tant en ligne droite que c’est impressionnant même si on attrape les 320 km/h. J’avais trouvé la différence entre GP3 et F2 plus frappante à ce niveau. Mais c’est en termes d’appui aéro et de freinage. Là, c’est de la folie. Les freins sont bluffants et cela demande un peu d’adaptation. Avec la direction assistée, qu’il n’y a pas en F2, on passe les virages à une vitesse incroyable et la voiture reste rivée au sol. Il faut avoir un peu de courage."

Renault F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less