Andretti pas crédible pour la F1 ? ‘C’est très offensant’ pour Mario

Il dénonce un double standard avec Haas et promet d’investir en F2

Recherche

Par Alexandre C.

11 août 2022 - 08:54
Andretti pas crédible pour la F1 ? (...)

Alors que les plans d’Andretti pour entrer en F1 sont contrecarrés, à la fois par l’opposition des équipes et la temporisation de la FOM, l’opération communication se poursuit dans le clan américain alors que la F1 vient d’annoncer qu’un accord a été trouvé pour les règles de 2026 permettant d’avoir de nouveaux entrants (notamment du côté des motoristes cependant).

Mario Andretti, champion du monde 1978 et père de Michael, le propriétaire de l’équipe, a expliqué pour MotorLAT que l’ambition d’entrer en F1 n’avait rien d’un coup de tête, mais tout d’un projet mûrement réfléchi.

Une nouvelle sortie médiatique pour tenter de rassurer Liberty Media et les autres équipes sur le sérieux du projet Andretti.

« Ça fait un moment. Je l’entends parler de ça depuis au moins cinq ans. La course automobile est son métier. Il vit et respire ce sport. »

« Maintenant, en tant que propriétaire, il veut juste profiter de l’opportunité d’arriver au plus haut niveau. »

Et Andretti de dresser un parallèle : si la F1 a autorisé Haas à concourir en F1, comment expliquer un double standard avec Andretti ?

« Pourquoi pas la Formule 1 ? Gene Haas l’a fait. Il n’est pas un racer à 100% - nous sommes des racers à 100%. »

« Mon fils a un soutien fabuleux, des gens sérieux et compétents. Tout est fait pour le long terme. »

Mais les équipes, peu désireuses de partager le butin des primes, de même que la FOM, qui préfèrerait plutôt voir arriver le groupe Volkswagen, bloquent pour le moment l’arrivée d’Andretti en F1.

De quoi décourager Mario ?

« Il est évident que nous rencontrons une certaine résistance - et c’est très décevant en ce moment. »

« Est-ce que nous abandonnons ? Non. Je pense que nous méritons d’être là. »

Toto Wolff a déjà prévenu : il préfère Audi à Andretti ! Mario Andretti lui répond alors...

« Nous entendons de la résistance avec ’ok, des manufacturiers sont en train de venir’ - les constructeurs sont toujours les bienvenus, sans aucun doute. Pourquoi ne le seraient-ils pas ? »

« Toto mentionne Audi et il dit que nous préférerions avoir Audi comme onzième équipe. A mon avis, Audi serait la bienvenue partout, sans aucun doute. Mais je ne vois pas Audi comme une équipe débutante. Je vois Audi fusionner avec une équipe de pointe et un motoriste. »

« Nous sommes l’une des équipes qui serait ouverte à avoir en F1 un autre manufacturier. Nous travaillons déjà avec les constructeurs actuels pour prendre des décisions, c’est comme ça que ça marche. »

« Vous accueillez absolument les manufacturiers, mais ils vont et et viennent. Nous ne venons pas et ne partons pas - nous venons et restons. »

« Les constructeurs ne dépendent pas du sport, nous en dépendons. C’est notre vie. C’est tout ce que nous faisons. Nous le respirons. Pourquoi nous en priver ? Nous sommes sérieux. »

Cependant la F1 souhaite d’abord bien stabiliser la santé des 10 équipes actuelles. Le souvenir d’un plateau fourni, avec HRT, Marussia et Caterham, aujourd’hui disparues, a laissé peu de bons souvenirs.

10 équipes, n’est-ce pas le bon chiffre en F1 ?

« Honnêtement, ce n’est pas une mauvaise chose pour la Formule 1 d’avoir onze ou douze équipes. »

« Je ne sais pas pourquoi ils résistent et pensent que dix équipes sont suffisantes. Nous n’abandonnons en aucun cas, car c’est notre vie. Nous ne voulons rien enlever à personne. »

Le projet n’est pas abandonné, il est même déjà lancé

Initialement, Andretti souhaitait entrer en F1 en 2024. C’est peu dire que le temps presse...

Mais Mario assure que les travaux principaux ont déjà été lancés, au cas où...

« On travaille déjà. Ce n’est pas quand ils nous disent ’OK, allez-y’ que nous allons commencer. On y travaille. C’est un travail en cours depuis que la décision a été prise d’y aller. »

« Beaucoup de gens ne se rendent pas compte que nous prenons un gros risque parce qu’il y a déjà beaucoup d’investissements en cours, avec l’espoir que le bon raisonnement prévaudra parce que c’est une approche honnête. »

Et Mario d’attaquer de manière plus véhémente les commentaires des autres patrons d’équipe, à mots couverts ou en public...

« Je ne comprends tout simplement pas certaines des objections que nous entendons de la part des autres équipes. Vous entendez certains commentaires comme quoi nous ne sommes pas crédibles et tout ce genre de choses - ça fait mal. C’est très offensant - nous existons depuis bien plus longtemps que les personnes qui nous parlent. »

« Certains de ceux qui ne veulent pas de nous… je ne sais pas pourquoi. Donnez-nous des raisons précises et nous verrons peut-être si nous pouvons y remédier. Dites-nous exactement où est l’objection et peut-être que nous pourrons faire la lumière sur quelque chose comme ça. Peut-être que ce n’est pas ce que vous pensez vraiment. »

« Avec trois Grands Prix aux États-Unis, avoir une autre équipe de F1 américaine avec au moins un pilote américain [Colton Herta]… vous ne pouvez pas me dire que ce ne serait pas une chose positive pour la Formule 1. Nous aimons à penser que nous serions un atout pour la F1 à cet égard. »

Andretti prêt à investir aussi en F2 et F3

Andretti a enfin brandi un autre argument pour convaincre Stefano Domenicali et les équipes : l’équipe américaine s’investira pour investir dans les formules juniors.

« Michael et l’équipe - et c’est clair - ils s’engagent à présenter des équipes en Formule 3 et en Formule 2 également. »

« Combien de grandes équipes de Formule 1 ont des équipes de Formule 3 ou de Formule 2 ? Citez-m’en une ? Non, ils n’en ont pas. Nous le ferions. »

« C’est quelque chose qui a été promis à la FIA parce que Michael a fait cela tout seul en Indy Lights. »

Andretti F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos