Andretti espère 30% de turbulences en moins avec les F1 2022

"Ce serait déjà un progrès"

Recherche

Par Emmanuel Touzot

7 février 2022 - 14:10
Andretti espère 30% de turbulences (...)

Mario Andretti se demande si le règlement 2022 de la F1 va porter ses fruits en matière de spectacle. L’Américain espère que la Formule 1 fera machine arrière sur les turbulences aérodynamiques, et juge qu’il serait déjà bien qu’elles soient réduites de 30%, même si les objectifs de Liberty Media sont supérieurs.

"D’après ce que je sais, ces voitures sont censées émettre moins de turbulences vers l’arrière afin qu’il soit plus facile de rouler les unes derrière les autres" a déclaré Andretti à Auto Motor und Sport.

"L’idée est de générer plus d’appui sous la voiture pour réduire les zones au-dessus qui produisent de l’air sale. C’est pourquoi je n’ai pas compris pourquoi la F1 a adopté des voitures et des ailerons plus larges il y a quelques années. Cela a augmenté les turbulences et ils étaient encore plus dépendants du DRS."

"Aujourd’hui, ils vont dans l’autre sens, et à juste titre. Mais je n’ose pas prédire si cela suffira pour que les pilotes restent proches de la voiture de devant dans les virages. Si c’était 30% de mieux, ce serait déjà un progrès."

En tant que pilote, Andretti a eu lui aussi à découvrir de nouveaux règlements, et se rappelle que les pilotes, en plus de devoir découvrir le pilotage de leur F1, devaient revoir entièrement leur approche pour exploiter au mieux leur nouvelle monture.

"Nous devions nous adapter, mais ce n’était pas plus difficile. Comme avec n’importe quelle voiture, l’équilibre devait être bon. Si c’est le cas, vous allez aussi vite que la voiture peut aller."

"Je garantis que les nouvelles voitures 2022 seront différentes pour les pilotes au début. Mais sinon, tout restera identique. Ils essaieront d’équilibrer la voiture de manière optimale pour eux-mêmes."

Le plus difficile sera, selon lui, de ne pas perdre en rythme, car une F1 à effet de sol qui n’est pas exploitée à 100% perd rapidement en appui : "Il faut juste y croire. Plus une voiture vous donne de l’appui, plus il est difficile de corriger si l’appui se réduit."

Ce n’est pas quelque chose qui s’annonce lentement. Surtout dans les virages rapides, soit vous conduisez comme sur des rails, soit vous perdez le contrôle. Si la voiture n’est pas poussée correctement, tout l’appui s’effondre brusquement."

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos