Andretti est ’positif’ après avoir discuté avec le président de la FIA

Ils ont parlé du possible engagement de l’équipe américaine pour 2024

Recherche

Par Paul Gombeaud

7 mai 2022 - 11:09
Andretti est 'positif' (...)

Michael Andretti révélait au mois de Février qu’il souhaitait engager sa propre équipe de Formule 1 à l’horizon 2024, après que les négociations de rachat de Sauber aient échoué l’année dernière.

Le processus d’adhésion à la grille de départ nécessite que la FIA lance un appel formel à une manifestation d’intérêt pour les nouvelles inscriptions, mais à ce stade rien n’a été publié.

L’Américain a cependant rencontré le président de la FIA Mohammed Ben Sulayem ce vendredi à Miami, et il a semblé positif à l’issue de cet entretien.

"Je pense qu’il nous soutient, mais il y a une grosse procédure par laquelle il nous faut passer," a-t-il déclaré dans le paddock du circuit floridien.

"Il a dit qu’il soutenait la démarche. Il y a encore beaucoup de chemin à accomplir. Mais c’est bien, Mohammed a aimé ce que nous lui avons présenté."

"Je ne veux pas trop en dire car ils ne veulent pas trop en parler. Mais il y a du positif."

Andretti a aussi parlé au PDG de Liberty Media, Greg Maffei.

"J’ai parlé à Greg et je lui ai dit de laisser tomber l’appel d’offres car nous battrons tout le monde. Mais s’il veut en faire un, pas de souci, c’est tout ce que je demande d’avoir une chance d’être la 11e équipe. Laissez-nous essayer. Nous avons d’excellents investisseurs. L’argent n’est pas le problème."

Andretti espère commencer la construction de son usine en Août

Bien qu’Andretti ne "s’attende pas à recevoir une réponse définitive d’ici peu", il a déjà des plans pour la construction d’une usine à Indianapolis, qu’il "espère pouvoir débuter au mois d’Août."

"Nous dépensons de l’argent pour lancer le bal, car nous espérons vraiment que ça se fasse."

"Nous prenons un risque, mais je pense qu’il vaut le coup. Parce qu’il faut nous lancer. Nous embauchons du personnel entre autres."

Andretti face à la réaction mitigée de certains directeurs d’équipe

La possible arrivée de l’entité américaine comme onzième équipe de Formule 1 n’est pas forcément du goût de tout le monde dans le paddock.

Toto Wolff (Mercedes F1) disait par exemple au mois de Mars qu’une nouvelle équipe devrait "démontrer ce qu’elle peut apporter aux autres équipes, à la F1 et à la FIA," tandis que Günther Steiner (Haas F1) a dit à Miami que "10 équipes était le bon nombre" pour le moment.

Mais pour Andretti, "10 équipes ce n’est pas le bon nombre."

"Quand vous y pensez, il y aura de nouveaux Accords Concorde qui seront signés en 2025, et Red Bull, qui possède deux équipes, pourrait décider de s’en aller et nous n’aurions alors plus que 16 voitures sur la grille de départ."

"Vous ne pouvez pas avoir une course avec seulement 16 voitures, ou même avec 18. Ca donne plus de poids à un résultat d’avoir des équipes supplémentaires."

Lorsqu’on lui demande s’il a été surpris par les réactions tièdes du paddock à sa possible arrivée, Andretti affirme que "des millions de gens adorent cette idée. Il ne s’agit simplement pas des bonnes personnes pour le moment."

Andretti F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos