Andretti en F1 : Szafnauer promet qu’Alpine ne pense pas d’abord à ses intérêts

Seidl et Vasseur en opposition

Recherche

Par Alexandre C.

29 mai 2022 - 12:43
Andretti en F1 : Szafnauer promet (...)

A l’exception d’Alpine, qui souhaite motoriser une nouvelle équipe en F1 via Renault, et de McLaren, qui souhaite renforcer la présence de la F1 en général aux États-Unis, tout le paddock de F1 est d’accord… pour rejeter l’arrivée d’Andretti en F1 (et cela parfois de manière très froide, voir notre article).

Les exceptions à la règle ont justement pu faire valoir leur point de vue dans le paddock de Monaco.

Commençons par Andreas Seidl, le directeur de l’écurie McLaren en F1, qui a répété le point de vue général de son équipe, celui de dire oui à Andretti.

« Pour être honnête, je n’ai rien de nouveau à dire par rapport à ce que Zak Brown et moi-même avons dit il y a quelques semaines. Nous étions tout à fait ouverts. Pour ce qui est de l’arrivée d’Andretti en Formule 1, je suis impatient de courir avec eux. Et je pense que tout le reste a été dit de notre côté. »

Mais Seidl accepterait-il de voir une 11e équipe arriver en F1 et ainsi diluer les revenus ?

« Oui, absolument, je l’accueillerais comme une 11e équipe. »

Otmar Szafnauer avance quant à lui une myriade de justifications pour faire valoir l’arrivée d’Andretti... oubliant de mentionner la principale, à savoir l’intérêt personnel de Renault d’avoir une seconde équipe à motoriser. Un peu de mauvaise foi de la part du Roumano-Américain d’Alpine !

« Andretti, c’est un grand nom du sport automobile, et nous courons de plus en plus à courir en Amérique du Nord, où les fans sont plus nombreux, et nous serions heureux qu’un nom comme Andretti rejoigne la Formule 1. Il y a un processus en place qu’ils sont probablement en train de suivre pour entrer en F1. »

Présent aux côtés de ses homologues en conférence de presse, Frédéric Vasseur est presque gêné de devoir répéter sa position, opposée à l’arrivée d’Andretti. En revanche le patron d’Alfa Romeo voudrait bien d’une équipe Audi ou Porsche à le lire.

« Il y a un processus en place et ils doivent passer par cette candidature. Ce que nous avons toujours convenu ou dit, c’est que si une 11ème équipe arrive, elle doit être bonne pour le sport, bonne pour le spectacle et bonne pour les affaires. Et cela... Je ne veux pas parler d’Andretti en particulier, mais il faut que cette condition soit remplie : par l’arrivée d’un nouveau manufacturier ou quelque chose comme ça, c’était le sujet et il est certain que tout est ouvert. »

Andretti F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos