Ancien équipier d’Hamilton, Kovalainen révèle ses difficultés face au Britannique

Il évoque également la retraite de Rosberg et tacle Alonso

Recherche

Par Paul Gombeaud

5 juin 2022 - 08:07
Ancien équipier d'Hamilton, (...)

Pas facile d’être le coéquipier de Lewis Hamilton en Formule 1. Valtteri Bottas, qui était à ses côté durant cinq ans chez Mercedes F1, peut en témoigner.

Mais un autre Finlandais a également été le voisin de garage du Britannique par le passé. Il s’agit de Heikki Kovalainen, qui était le coéquipier du septuple champion du monde chez McLaren en 2008 et 2009.

Vainqueur d’un Grand Prix dans sa carrière (Hongrie 2008), Kovalainen a évoqué pour TalkSPORT les difficultés qu’il a rencontrées lors de ces deux saisons durant lesquelles il avait été assez nettement dominé.

"J’étais à son niveau de manière occasionnelle, mais sur toute une saison je devais toujours en faire plus si je voulais être à sa hauteur."

"Vous y mettez ainsi plus d’énergie mais vous finissez par vous fatiguer, et c’est ce qui m’est arrivé. Je n’avais pas assez de marge pour réaliser les mêmes temps et les mêmes courses que lui, ce n’était pas facile."

"Son niveau de performance est tel que même pour des super talents comme Max (Verstappen), ça demande beaucoup d’efforts, de concentration et d’énergie. Tout le monde n’est pas capable de faire ça, ce n’est pas aussi simple."

Kovalainen évoque la retraite de Rosberg et n’épargne pas Alonso

Nico Rosberg choisissait de prendre sa retraite après avoir gagné le titre en 2016, visiblement las de sa lutte interne avec Hamilton chez Mercedes. Et Kovalainen affirme très bien comprendre la décision de l’Allemand.

"Je pense que Rosberg avait utilisé tous les outils à sa disposition pour réussir à battre Lewis et ça l’a presque tué. Il l’a dit lui-même, il ne voulait pas d’une autre saison de la sorte."

Fernando Alonso fait également partie des pilotes dont la carrière a été influencée par celle de Lewis Hamilton. Après une collaboration pour le moins houleuse entre les deux hommes chez McLaren en 2007, l’Espagnol décidait de retourner chez Renault en 2008 alors que le Britannique remportait son premier titre cette même année.

Kovalainen évoque ainsi les choix de carrière du double champion du monde, qu’il juge visiblement tous ratés.

"Depuis qu’Alonso a remporté deux championnats avec Renault, il a toujours fait les mauvais choix et je me demande parfois si c’est dû au fait qu’il ait été surpris par la vitesse de Hamilton."

"S’il s’agissait du problème central, il y a ensuite eu les problèmes rencontrés avec Ron Dennis et l’ensemble de l’équipe et à part Renault, il n’avait plus aucun autre endroit où aller, c’était une régression pour lui. Il a par la suite tenté de rattraper son retard mais il ne s’en est jamais vraiment remis."

Kovalainen a en revanche estimé qu’il était trop tôt pour juger les performances de George Russell face à Hamilton, le jeune Britannique venant tout juste de rejoindre Mercedes F1.

Et si les deux hommes semblent avoir une bonne entente jusqu’ici, le Finlandais souligne que celle-ci pourrait être amenée à évoluer si Hamilton finissait par se sentir menacé en interne.

"L’une des raisons qui fait que Lewis et moi nous entendions bien est le fait que je n’ai jamais réellement été une menace pour lui."

"C’est un fait. Par exemple, Rosberg et lui ne s’entendaient plus du tout et je pense que c’est dû au fait que Rosberg a réussi à lui résister davantage. Il faisait parfois des choses pas très sympas mais c’est nécessaire durant une bataille."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos