Alpine F1 : pourquoi Piastri n’a-t-il pas roulé en EL1 chez lui en Australie ?

Rossi lui demande un peu de patience

Recherche

Par Alexandre C.

15 avril 2022 - 08:03
Alpine F1 : pourquoi Piastri n'a-t-i

Sans nul doute, Alpine compte titulariser, dans un avenir plus ou moins proche, Oscar Piastri – peut-être dans une autre équipe en attendant la retraite de Fernando Alonso.

En attendant, l’ex-champion de F2 ronge son frein en tant que pilote de réserve, avec un programme intensif. Alpine lui a ainsi promis beaucoup de roulage, notamment en essais libres.

Pour donner du kilométrage à Oscar Piastri, une occasion idéale aurait été justement de le faire rouler devant son public à Melbourne, en essais libres. Pour rappel, les équipes de F1 sont obligées de faire rouler à deux reprises des rookies dans une séance du vendredi cette année.

Alors pourquoi ne pas avoir profité de cette opportunité, puisque de toute manière Piastri devra rouler dans l’Alpine cette année ?

Laurent Rossi, PDG d’Alpine, l’explique par la place au calendrier de Melbourne, et par les changements apportés au tracé.

« Nous avons aimé l’idée, j’ai aimé l’idée. Ça aurait été une grande histoire. »

« C’est une chose d’être le pilote habituel et de casser la voiture, c’en est une autre de mettre cette pression sur un rookie, aussi talentueux soit-il. Si soudainement vous détruisez le châssis, pour n’importe quelle raison, alors vous êtes comme Haas, maintenant vous n’avez pas de châssis de rechange. La piste est nouvelle aussi. C’était donc une tempête parfaite. Et nous n’avons pas beaucoup de pièces de rechange. »

« Ces voitures sont toutes neuves. Elles sont encore assez fragiles pour toutes les équipes. Les pilotes apprennent encore et nous apprenons encore, donc toute séance d’essais libres, est importante. »

« Il y avait trop de paramètres qui allaient à l’encontre de ça. Donc, malheureusement, nous avons décidé que ce serait plus tard dans la saison. »

Quand donc, plus tard dans la saison ? Sans doute sur des destinations connues, comme Silverstone, Barcelone ou Monza...

Rossi prévient donc Piastri, il faudra prendre son mal en patience pour le moment.

« Nous avons quelques Grands Prix qui sont considérés comme possibles. Pensez à des Grands Prix où les pilotes sont très à l’aise parce qu’ils ont couru sur cette piste un milliard de fois et la première séance d’essais libres n’est pas si importante. Cela pourrait être une option. Et/ou des Grands Prix où les enjeux sont peut-être moins importants. »

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos