Alpine F1 : n’y aura pas de hiérarchie entre Ocon et Gasly

"Je compte sur eux pour montrer qu’ils ont appris"

Recherche

Par Franck Drui

19 octobre 2022 - 09:10
Alpine F1 : n'y aura pas de (...)

Esteban Ocon ne sera pas le pilote "numéro 1" d’Alpine F1 l’année prochaine alors que son compatriote français Pierre Gasly arrive dans l’équipe. Et l’inverse sera tout aussi vrai selon Laurent Rossi

Selon certaines informations, l’équipe appartenant à Renault a payé plusieurs millions pour extraire Gasly de son contrat AlphaTauri 2023 - et a également signé un contrat de 10 millions d’euros par an avec le pilote de 26 ans.

Ocon, cependant, est titulaire depuis le début de l’aventure et s’est bien comporté dans l’équipe aux côtés du double champion Fernando Alonso, ce qui a incité le PDG d’Alpine Laurent Rossi à déclarer à RMC : "Il n’y aura pas de hiérarchie."

"Il n’y en a pas aujourd’hui avec Alonso et Ocon. Il n’y a pas de différences de pedigree entre Gasly et Ocon, ils sont pareils. Sur la rivalité, quand ils se sont vus, on sentait qu’ils se connaissaient depuis 20 ans. J’ai l’impression qu’ils se disent qu’il y a une chance. Ils sont matures maintenant, j’espère."

"Ils ont envie de faire quelque chose de beau ensemble. On peut faire n’importe quoi à 15 ans mais à 26 ans, il est temps d’être sérieux. C’est potentiellement un de leur dernier contrat majeur car les carrières commencent tôt maintenant. A 26 ans, à moins d’être un excellent champion, on arrive dans le ’est-ce que tu as percé ou pas’. Je compte sur eux pour montrer qu’ils ont appris. L’intérêt de l’équipe et le leur, c’est de progresser."

Rossi admet que l’expérience de Gasly avec trois podiums et même une victoire à Monza en 2020 est "absolument ce dont nous avons besoin pour continuer à progresser".

"Il a un potentiel de progression encore important puisqu’il n’a que 26 ans. C’est un garçon très intelligent, qui sait développer des monoplaces et c’est absolument ce dont nous avons besoin pour continuer à progresser. On l’a pris parce qu’il répond à tous les critères et en plus il est français, donc ça tombe bien donc on est un peu l’équipe de France de Formule 1 maintenant."

A ce sujet, Rossi précise d’ailleurs : "On ne visait pas de faire une écurie 100% française. D’abord, c’est la performance du pilote qui compte. Comme je l’ai dit, on a pris le meilleur pilote disponible voire pas disponible car il a fallu aller le chercher. Mais l’idée était de prendre ce qu’il y a de meilleur pour que l’écurie progresse. Il fallait un pilote capable de gagner des points tout de suite avec la monoplace et Pierre a déjà montré cette capacité."

Alpine F1 Team - Renault

Info Formule 1

Photos

Vidéos