Alpine F1 : Gasly était le ’pilote disponible le plus rapide’ selon Rossi

"La performance était le critère numéro 1"

Recherche

Par Franck Drui

18 octobre 2022 - 09:58
Alpine F1 : Gasly était le 'pilote

Pierre Gasly était le choix "parfait" pour remplacer le double champion Fernando Alonso chez Alpine F1 l’année prochaine.

C’est l’avis du PDG du constructeur automobile appartenant à Renault, Laurent Rossi, qui avait en fait prévu d’associer Esteban Ocon à Oscar Piastri à partir de 2023.

Mais l’Australien de 21 ans a rejeté de manière controversée l’équipe qui l’a formé pour conduire pour McLaren l’année prochaine, laissant Alpine négocier la libération du Français Gasly de son contrat Red Bull-Alpha Tauri.

Gasly dit qu’Alpine "a travaillé dur" pour négocier cet accord, qui aurait coûté des millions à l’équipe basée à Enstone. D’autant plus que le Français touchera au moins 10 millions d’euros par an pour 2023 et au-delà. Le nouveau contrat de Gasly est apparemment pour deux années fixes avec une option pour 2025.

"Il était le plus rapide des pilotes disponibles, ou même des pilotes qui n’étaient pas disponibles," confie Rossi à Canal Plus.

"La performance était le critère numéro 1. Aujourd’hui, notre voiture est la quatrième sur la grille, ce qui veut dire que nous visons les 5e, 6e, 7e places au général."

"Pierre a démontré dans un passé très récent avec une voiture qui n’est pas si bonne qu’il sait monter sur les podiums et parfois sur la plus haute marche."

"Il est aussi jeune donc c’est le candidat idéal pour nous aider à grandir, à grandir lui-même, à nous aider à grandir avec lui et à aller plus haut que ces 5e, 6e, 7e places."

Une préoccupation potentielle est que, bien qu’Alpine ait désormais un duo entièrement français, Gasly et son compatriote Ocon ne s’entendent clairement pas du tout.

"Notre relation a connu des hauts et des bas," admet Gasly, "mais je pense que c’est aussi l’occasion de nettoyer un peu ce qui s’est passé dans le passé. Je ne suis donc pas inquiet à ce sujet. Nous sommes assez mûrs et assez intelligents pour comprendre ce qui est le mieux pour nous et ce qui est le plus important pour l’équipe."

La prochaine étape pour Alpine est de négocier avec Red Bull une éventuelle libération anticipée de ses fonctions à la fin de cette année.

"Nous discutons avec lui pour savoir quand il pourra commencer à tester avec nous au moins avec la voiture de cette année et ensuite penser à la voiture de l’année prochaine," ajoute Rossi.

"Nous réfléchissons déjà à des moyens d’accélérer son intégration dans l’équipe. Pas techniquement bien sûr, mais Pierre a déjà au moins un orteil chez nous."

Alpine F1 Team - Renault

Info Formule 1

Photos

Vidéos