Formule 1

Alpine F1 : Budkowski patient mais optimiste pour le règlement 2022

La hiérarchie pourrait se resserrer dans le peloton

Recherche

Par Emmanuel Touzot

15 août 2021 - 18:04
Alpine F1 : Budkowski patient mais (...)

Marcin Budkowski, le directeur sportif d’Alpine F1, a reconnu que son équipe ressentait un mélange de peur et d’impatience devant le nouveau règlement, plus grand défi proposé par la F1 depuis de nombreuses années.

"C’est un mélange de peur et d’excitation", admet Budkowski.

"L’excitation parce que l’équipe technique savoure le défi, parce que c’est nouveau et qu’il y a de la liberté. Bien que les règlements soient contraignants, vous partez de presque d’une feuille blanche, donc cela peut être assez excitant."

"L’élément de crainte est lié au fait que nous savons ce que nous faisons, mais nous ne savons pas ce que font les autres. Alors, est-ce qu’il nous manque une direction claire ou une faille ? Allons-nous dans la bonne direction ? Vous travaillez un peu dans l’obscurité."

Il relativise aussi le plafond budgétaire, qui désavantage les leaders mais oblige toutes les équipes, y compris Alpine F1, à repartir de zéro sur la gestion d’équipe. Budkowski prévoit plusieurs années pour que l’effet du plafond se voit.

"Il y a des opportunités, mais lorsqu’il y a un plafond budgétaire, tout le monde dépense la même chose et part du même point. Il y a toujours des équipes qui ont investi massivement dans leur infrastructure technique, dans la constitution d’une équipe, dans le recrutement de personnes, dans la mise au point des outils et des méthodologies qu’elles utilisent pour développer leurs voitures. Elles ont toujours un gros avantage."

"Aujourd’hui, ils ne sont plus en mesure de dépenser autant qu’avant et donc l’écart ne va pas se creuser davantage, et avec le temps, il devrait commencer à se réduire en termes d’écart entre les meilleures équipes et les autres. Mais ce ne sera certainement pas immédiat.

"Donc, les meilleures équipes vont continuer à bénéficier de tout le travail et de tous les investissements qu’elles ont réalisés ces dernières années. Mais elles pourraient aussi se tromper si elles choisissent le mauvais développement."

Cependant, le gel des châssis en 2021 pour faire face à la crise du Covid-19 a permis que le plafond budgétaire arrive un an avant la révolution technique, ce qui a créé moins d’inégalités budgétaires pour le développement des nouvelles F1.

"Il y a un gros avantage à retarder le règlement technique. Initialement, le plafonnement des coûts et les nouvelles règles étaient censés commencer la même année, ce qui signifiait que le développement de la nouvelle voiture, qui est évidemment plus coûteux, aurait été fait sans aucune limitation de ressources."

"Cela aurait favorisé les plus grandes équipes avec les plus grandes ressources. Maintenant, le développement des voitures de 2022 est soumis à un plafond de dépenses qui ne nous affecte pas. Cela signifie que d’autres personnes auraient dépensé beaucoup plus que nous et ne peuvent maintenant plus le faire. C’est donc un point positif."

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less