Alpine F1 : Alonso n’aurait pas dû être pénalisé selon Szafnauer

Il revient sur le problème moteur et le soutien d’Esteban Ocon

Recherche

Par Paul Gombeaud

21 juin 2022 - 12:26
Alpine F1 : Alonso n'aurait pas (...)

Septième à l’arrivée du Grand Prix du Canada, Fernando Alonso recevait finalement une pénalité de 5 secondes après course pour avoir zigzagué devant Valtteri Bottas dans le dernier tour, et rétrogradait à la neuvième place.

Parti de la première ligne, le pilote Alpine F1 vivait une fin de course frustrante après avoir perdu beaucoup de temps et de positions à cause d’un problème moteur et d’un mauvais timing de la voiture de sécurité virtuelle.

Il roulait derrière son coéquipier Esteban Ocon pour profiter du DRS du Français en fin d’épreuve, mais après être parti un peu large au virage 9, Bottas le menaçait à l’épingle du virage 10. Il changeait ainsi plusieurs fois de trajectoire dans la longue ligne droite pour se maintenir devant l’Alfa Romeo, manœuvre que les commissaires de piste ont donc jugé répréhensible.

C’est la deuxième fois cette saison qu’Alonso perd des points après course à cause d’une pénalité. A Miami, le double champion du monde perdait sa neuvième place et les deux points qui vont avec suite à un accrochage avec Pierre Gasly et pour avoir coupé la trajectoire.

L’Espagnol a en tout cas reçu le soutien de son patron Otmar Szafnauer, qui estime qu’il n’aurait pas dû y avoir de pénalité à Montréal : "Est-ce que c’était mérité ? Non," a-t-il déclaré, avant d’ajouter que s’il n’était "pas frustré" par cette décision des commissaires, il était "toujours mieux de ne pas recevoir ces pénalités et finir plus haut."

Le dirigeant roumano-américain a par ailleurs regretté le problème moteur qui a perturbé la course de l’Espagnol à partir du 20e tour.

"Nous ne savons pas encore de quoi il s’agit, on dirait qu’il y a eu une fuite quelque part, mais où je ne sais pas. Ca s’est manifesté par la hausse des températures et il fallait donc les gérer, nous étions donc limités dans les lignes droites."

En fin de course, Alonso estimait qu’Alpine F1 aurait du inverser les positions entre Esteban Ocon et lui-même, étant donné qu’il avait été plus rapide tout le weekend. Mais Szafnauer explique pourquoi ça n’a pas été fait.

"Nous étions sixième et septième, alors que devions-nous faire, les laisser se battre ou inverser à nouveau les positions ?"

"Je suis toujours en faveur de les laisser se battre, mais vous devez vous rappeler que Fernando souffrait d’un problème moteur, il y avait une fuite qui réduisait sa vitesse de pointe. Esteban l’a gracieusement attendu afin qu’il puisse profiter du train du DRS, ce qui était la bonne chose à faire pour le protéger de Bottas."

Alpine F1 Team - Renault

Info Formule 1

Photos

Vidéos