AlphaTauri : Un développement différent avec le plafond budgétaire

Une plus grande réflexion avant de concevoir les pièces

Recherche

Par Emmanuel Touzot

27 février 2022 - 17:13
AlphaTauri : Un développement différent

La F1 a instauré depuis l’an dernier un plafond budgétaire pour limiter les dépenses des équipes et ainsi assurer leur pérennité. Franz Tost, le patron d’AlphaTauri, revient sur la gestion de ce budget, à la fois en termes de restrictions et en termes de bénéfices.

"Nous sommes en bonne forme, le plafond budgétaire aide à garder les coûts sous contrôle et je m’attends à ce que les équipes se resserrent" a expliqué l’Autrichien aux médias, dont Nextgen-Auto. "Il y aura toujours des différences car il y a des équipes plus grandes, avec des gens plus expérimentés."

"Mais je dirais qu’AlphaTauri a une équipe forte. Nous avons de très bonnes personnes dans le département aéro qui font du très bon travail, et nous avons des gens qui travaillent très bien partout je ne vois pas de désavantage."

"Pour le plafond budgétaire, on travaille, on analyse tout et on décide ensuite. Vous devez être sûr à 100% que ça fonctionne car ça coûte de l’argent et de la performance, donc ça oblige à être plus attentionné dans les développements."

Tost a par ailleurs expliqué la raison pour laquelle la F1 ne diffuse pas les essais de Barcelone, et pourquoi elle les a interdits au public : "La présentation se fera à Bahreïn et non à Barcelone. Ca a été validé par les équipes et nous ferons de belles annonces et un beau spectacle. C’est ce que les équipes, la F1 et la FIA ont décidé."

Une saison trop longue émousse l’intérêt des fans

L’Autrichien avait expliqué qu’il se sentait prêt à faire 52 courses par an, une par semaine, mais il a expliqué cette déclaration : "Il y a deux cœurs en moi. Je n’aurais pas de problème à rouler toutes les semaines car dès que je ne suis pas sur un circuit, je suis perdu."

"Mais si l’on me demande le nombre optimal de courses, je dirais que s’il y en avait trop, l’intérêt des fans serait moindre avec une course chaque semaine. Je compare avec le ski, il y a tellement de courses que même moi qui aime ça, je ne regarde que les meilleurs moments."

Tost juge toutefois qu’en 2021, avoir 25 courses n’aurait posé aucun problème, tant la saison était haletante : "Mais cela dépend aussi de l’intérêt que présente la saison."

"Si nous avons une bataille fantastique à chaque course comme l’an dernier, si le championnat se décide à la dernière course, les gens regarderont les 25 courses. Cela dépend du spectacle, des luttes et du nombre de pilotes qui peuvent jouer des victoires et le championnat. Ce serait décisif au sujet de l’intérêt des fans."

AlphaTauri

Info Formule 1

Photos

Vidéos