Formule 1

AlphaTauri n’utilisera pas la partie arrière de Red Bull en 2021

Egginton ne cède pas à la facilité de développement

Recherche

Par Emmanuel Touzot

2 janvier 2021 - 13:20
AlphaTauri n’utilisera pas la partie (...)

Le fonctionnement de transferts de pièces entre Red Bull et AlphaTauri aurait pu permettre à cette dernière d’utiliser gratuitement une partie arrière mise à niveau et similaire à celle de Red Bull, mais il n’en sera rien. La petite Scuderia a en effet refusé de modifier la partie arrière de sa voiture en 2021, alors que le règlement restera stable, et veut se concentrer sur la partie avant.

"Nous allons continuer à utiliser cette partie arrière" a déclaré Jody Egginton, le directeur technique de l’équipe, à The Race. "Nous y avons longuement réfléchi. C’est très bien quand on peut choisir ce qu’on veut, mais les zones que nous voulons développer sont à l’autre bout de la voiture. Nous devons utiliser nos ressources et notre budget avec parcimonie car il y a beaucoup de travail sur la monoplace 2022."

Egginton explique qu’AlphaTauri ne veut pas avoir de nouvelles pièces juste parce que le règlement l’autorise à récupérer des pièces plus récentes. Selon lui, certaines évolutions peuvent engendrer davantage de travail et faire perdre du temps sur les domaines les plus urgents.

"Certains éléments peuvent être gratuits, d’autres doivent être payants. Nous avons fait preuve de diligence raisonnable et décidé où nous voulons dépenser nos ressources. Vous pouvez dépenser des ressources pour concevoir un nouveau train arrière ou vous pouvez mettre ces ressources à l’avant de la voiture."

"Une évolution n’est pas toujours idéale. Vous récupérez les pièces, mais vous devez intégrer tout cela à votre ensemble. On pourrait se dire que c’est facile, mais ça ne nous aide pas, car nous pourrions faire une erreur ou manquer de ressources pour développer une autre partie de la voiture."

"Nous avons une équipe de conception et d’ingénierie de haut niveau et nous réfléchissons et nous interrogons sur les domaines que nous allons développer. Comment avoir le meilleur rendement ? Où voulons-nous déployer le budget et les ressources ? Nous avons assez bien géré ces décisions."

Le directeur technique explique qu’AlphaTauri veut faire progresser sa monoplace en s’appuyant sur ses bases solides : "Une partie de cette idée ne serait pas logique vu la manière dont nous utilisons la voiture. Les domaines que nous visons en matière de performance sont les mêmes que ceux que nous avons ciblés l’année dernière. Il n’y a pas de faiblesse particulière, nous devons juste placer la barre plus haut dans chaque domaine."

"Nous avons pris quelques mesures pour nous améliorer en tant qu’équipe, mais nous devons passer à l’étape suivante, et éviter les courses où nous n’avons pas été aussi bons que nous aurions dû l’être. Nous devons apprendre à être vraiment meilleurs."

Il loue enfin le travail effectué par les ingénieurs de l’équipe, et les synergies dans l’équipe : "L’équipe d’ingénieurs en piste a fait un travail fantastique. Nous avons eu quelques Grands Prix où nous n’avons pas atteint nos objectifs, et quelques week-ends où ils ont tenu leurs engagements en prenant de parfaites décisions stratégiques."

"Les ingénieurs ont été courageux dans la mise en place des réglages lorsque nous en avions besoin et ils ont travaillé de manière fantastique avec les pilotes. Je pense que c’est l’une des forces de l’équipe."

"Il n’y a pas de politique et pas de superstars. Mais il y a des choses sur lesquelles nous devons travailler. L’équipe n’est pas toute nouvelle, mais elle est encore assez jeune. Nous devons donc apprendre de nos erreurs."

AlphaTauri

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less