Formule 1

AlphaTauri envisage de passer à la soufflerie Red Bull pour 2021

Une modernisation nécessaire

Recherche

Par A. Combralier

25 février 2020 - 12:58
AlphaTauri envisage de passer à la (...)

Le partenariat avec Red Bull Racing permet, à AlphaTauri, ex-Toro Rosso, de bénéficier de nombreux transferts de technologie. La monoplace italienne empruntera par exemple, cette année, la suspension arrière à la Red Bull de 2019.

Cette collaboration technique ne s’étend pas encore à la soufflerie : en effet, AlphaTauri utilise encore l’ancienne soufflerie de Red Bull Racing, à Bicester. Et cela n’est pas sans conséquence : AlphaTauri est la seule équipe en F1 à utiliser une soufflerie fonctionnant à l’échelle 50 %, contre 60 % pour l’ensemble de ses rivaux. A l’heure où plusieurs autres équipes ont lancé une modernisation importante de leurs infrastructures (à l’image de McLaren), il est temps de réagir…

C’est pourquoi AlphaTauri envisage d’utiliser à présent la soufflerie de Red Bull, qui est bien entendu plus avancée technologiquement au point d’avoir été utilisée pour le développement du Concorde. Ce serait bien permis par le règlement : en effet, la FIA autorise les partages de soufflerie, à raison de 500 heures maximum par équipe chaque saison.

Sur le plan logistique, Bicester est situé à 50 kilomètres de Bedford, là où se situe la soufflerie Red Bull.

« D’un côté, nous comprenons notre soufflerie, nous l’avons depuis longtemps et nous savons ce qu’elle peut faire et nous avons une vision raisonnable de ce qu’elle ne peut pas faire » a ainsi confié à The Race Jody Egginton, le directeur technique d’AlphaTauri.

« Le point essentiel est de savoir ce que votre soufflerie peut et ne peut pas faire. »

« Avec la réglementation de 2021, on change la quantité d’exploitation maximale de la soufflerie et le temps disponible, cela rend le partage de soufflerie plus souhaitable et plus facile à gérer pour une équipe. »

« Cela devient viable et il est très possible que nous le fassions. »

Mais avant de prendre cette décision stratégique et structurelle, AlphaTauri devra passer nécessairement par une période d’adaptation qui nécessitera quelques pertes de court terme… Quand faut-il alors changer de soufflerie ? Après avoir fini le développement de la voiture 2021 ?

« Le défi est de savoir à quel moment vous allez migrer ? Ce n’est jamais le bon moment » reconnaît Egginton.

« Nous l’envisageons mais nous devons bien le faire parce qu’il y a un avantage à en tirer.

« Nous allons minimiser l’impact mais il y a des bénéfices à en tirer. »

« C’est la clé [le moment du changement] et c’est pourquoi nous l’évaluons très attentivement. L’attrait de cette solution est évident, il n’y a aucun doute, mais vous devez comprendre comment minimiser les pertes à court terme car il ne serait pas acceptable de se battre pour se remettre sur les rails après la transition.

« Nous devons nous préparer, et il n’y a pas que la soufflerie qui fonctionne parce que vous fabriquez 60 % des pièces d’une voiture avec la soufflerie. Nous avons un processus assez détaillé pour le moment, il est donc sujet à un certain nombre de changements. »

Mais – bonne nouvelle pour AlphaTauri – le règlement 2021 devrait rendre les voitures moins sensibles à l’aérodynamique. Aussi, les pertes à court terme avec le passage à une nouvelle soufflerie pourraient être moins importantes que prévu.

« Cela pourrait être le cas et cela fait partie de la discussion. La réglementation change, la rend-elle plus ou moins attrayante ? Il faut analyser cela. »

« Mais un point essentiel pour moi est que tout le monde roule avec un pneu modélisé à l’échelle 60%. La fidélité du modèle à 50% a ses limites. »

« [Vous devez également vous demander s’il s’agit] de la meilleure installation dans laquelle investir à l’avenir, car chaque soufflerie nécessite des investissements, c’est une histoire d’amélioration sans fin. »

AlphaTauri (Toro Rosso)

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less