Formule 1

AlphaTauri dans le doute pour ses F1 de 2021 et 2022

Que faire sans visibilité budgétaire ?

Recherche

Par Olivier Ferret

19 mai 2020 - 16:48
AlphaTauri dans le doute pour ses (...)

Relancer les usines de Formule 1 ne se fera pas aussi facilement qu’un claquement de doigt et des décisions importantes devront être prises, des décisions qui pourront impacter la saison actuelle, comme celle de 2021 et celle de 2022.

En effet, les équipes devront choisir entre développer leur monoplace actuelle, afin d’être aussi compétitive en 2021 ou basculer assez tôt leurs ressources pour préparer les nouvelles F1 de 2022.

"Nous voulons apporter quelques évolutions à notre AT01 actuelle mais, d’abord, je veux savoir si nous allons vraiment courir ou pas," explique Franz Tost, le directeur d’AlphaTauri, au moment d’évoquer la relance à venir.

"Je ne veux pas commencer à investir dans des évolutions si, finalement, nous ne courrons pas. Parce que, du côté financier, nous devons tous économiser de l’argent avec les revenus en baisse."

"Cela nous inquiète aussi pour l’an prochain. Même si nous pouvons utiliser plus ou moins la même monoplace, parce que nous allons geler les règles et beaucoup de pièces, nous devons concevoir et fabriquer une toute nouvelle F1 pour 2022. D’un point de vue financier, là encore, nous ne savons pas où nous allons."

"Lancer de tels projets coûte beaucoup d’argent. Cela a été décidé ainsi. J’aurais préféré un report à 2023 (comme Christian Horner, son collègue et allié chez Red Bull) mais la FOM et la FIA sont contre. Nous devons donc faire au mieux."

Tost a aussi pris note du plafond à venir de 145 millions de dollars, au lieu de 175.

"Pour nous, c’est encore trop élevé. De ce côté, je ne suis pas aligné (avec Horner) et je voulais un plafond plus bas à cause de la crise économique globale qui est déjà là. Il nous faudra 3 ou 4 ans pour la surmonter."

"Ce sera difficile de trouver des sponsors. Et avec 145 millions, on peut encore en trouver 40 de plus avant d’être à la vraie limite pour les top teams (en incluant les salaires des pilotes, du haut management, du marketing, etc.). Pour nous, trouver autant d’argent est impossible. Et si nous n’avons pas beaucoup de courses cette année, nous n’aurons pas beaucoup d’argent l’an prochain. Comment planifier 2022 correctement ?"

"Même si nous avons le soutien de Red Bull, nous devons évoluer dans un plan défini. Nous ne pouvons pas juste demander plus d’argent à Red Bull. Nous devons limiter nos dépenses plutôt, comme tout le monde."

AlphaTauri (Toro Rosso)

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less