Alonso : Verstappen va devenir une légende de la F1 avec un second titre

"Il n’y a pas vraiment eu de combat cette année"

Recherche

Par Paul Gombeaud

29 septembre 2022 - 14:51
Alonso : Verstappen va devenir une (...)

En décrochant bientôt un deuxième titre de champion du monde à l’âge de 25 ans, Max Verstappen va rentrer dans les cercle des très grands de la discipline d’après Fernando Alonso.

Le pilote Red Bull fêtera ses 25 ans ce vendredi alors que la F1 sera à Singapour, et en cas de victoire dans la Marina Bay, il égalerait le total d’Alonso avec 32 victoires dans la discipline.

S’il parait plus probable de voir Verstappen sceller son deuxième championnat à Suzuka qu’à Singapour, ce qui fera de lui le 17e multiple champion du monde de l’histoire, le pilote espagnol le voit déjà comme un géant du sport.

"Oui, je le pense. Il a quoi, 24 ou 25 ans ? Il a encore beaucoup de temps devant lui, mais je lui souhaite plus de chance qu’à moi car j’avais les mêmes statistiques à 26 ans et elle n’ont pas beaucoup changé maintenant que j’en ai 41 ! Mais je suis sûr qu’étant donné le futur qui s’annonce du côté de Red Bull, il ne fera que s’améliorer."

"Et c’est mérité. Ils ont été la meilleure équipe et le meilleur pilote jusqu’ici, ce sera donc pas un évènement pour moi lorsqu’ils remporteront le titre, on sait qu’ils l’obtiendront. Est-ce qu ce sera plutôt au Japon, nous verrons."

"Il n’y a pas vraiment eu de combat cette année, n’est-ce pas ? Ca restera une saison importante car les règles ont grandement évolué, on se souviendra donc de leurs titres et de cette nouvelle génération de voitures. Je pense que Ferrari a produit une voiture très, très rapide, mais Red Bull et Max ont été incroyables."

"Il n’y a pas de combat parce que Red Bull et Max Verstappen étaient plus forts que les autres, mais ils n’avaient pas une voiture supérieure car je pense que Ferrari avait la même chose, si ce n’est mieux."

Alonso et Verstappen partagent une qualité importante en F1

Alonso voit une qualité similaire en Verstappen et en lui : la faculté à être rapide dès les premiers tours du weekend, quand d’autres ont besoin de temps pour s’acclimater..

"Je pense que nous ne pouvez pas apprendre cela, ça doit venir de vous. Il y a des pilotes qui ont besoin de plus de temps, qui ont besoin d’étudier davantage les données, ils ont besoin d’analyser leur vendredi et de comparer avec leur coéquipier et, peu à peu, ils sont prêts à 100% pour les qualifications."

"Puis il y a ceux qui sont à 100% dès les EL1. Je pense que Max a toujours été ainsi depuis l’époque du karting, ça ne devrait donc surprendre personne."

"C’est une qualité que je considère comme étant l’une de mes forces et c’est pour cela que j’arrêtais la Formule 1 en 2018, pour essayer des choses différentes, car je pensais que ma carrière ne progressait pas et je ne faisais que terminer 10e ou 12e chaque weekend en F1. Je voulais me mettre au défi dans d’autres catégories et différentes voitures chaque weekend, afin d’essayer de décrocher des victoires et des titres."

"Après avoir vu ces statistiques et les temps au tour, je serai particulièrement attentif demain durant les EL1, dès les cinq premières minutes vous verrez Max Verstappen être 2,5 secondes devant tout le monde. Les autres reviendront peu à peu et seront proches de lui en qualifications."

"Ca m’arrive aussi à une plus petite échelle avec mes coéquipiers parfois. Le vendredi je suis bien devant eux, mais ils s’améliorent ensuite constamment le samedi et le dimanche. Pour Max ou moi, l’idéal est d’avoir des séances d’essais libres sur le mouillé et disputer les qualifications avec des conditions radicalement différentes."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos