Alonso, un coéquipier difficile en F1 ? Ocon n’est pas de cet avis

Le Français se dit honoré de travailler avec le double champion du monde

Recherche

Par Paul Gombeaud

19 mai 2022 - 17:53
Alonso, un coéquipier difficile en (...)

Tout au long de sa carrière en Formule 1, Fernando Alonso a souvent été qualifié de coéquipier difficile à avoir en raison de son tempérament. Felipe Massa estimait par exemple que l’Espagnol avait "divisé l’équipe en deux" à l’époque où les deux hommes évoluaient ensemble chez Ferrari de 2010 à 2013.

Mis en garde avant de devenir le voisin de garage du double champion du monde chez Alpine F1 l’année dernière, Esteban Ocon livre une toute autre version : il s’entend très bien avec Alonso et s’était rendu compte en le rencontrant en 2020 qu’il avait beaucoup en commun avec le pilote asturien.

"Beaucoup de personnes du paddock m’ont dit d’être prudent, que ’Fernando est dur avec ses coéquipiers, qu’il exerce une pression psychologique’ et ce genre de choses. Et je m’étais alors dit que je voulais me faire mon propre jugement," a expliqué Ocon.

"Je me souviens de notre première rencontre à Imola, il écoutait ce qui se disait sans donner son avis. Il faisait beaucoup d’essais et j’essayais d’apprendre et de voir ce qu’il faisait."

"Lorsqu’il nous a rejoints, j’ai réalisé que nous avions beaucoup en commun. Je ne sais pas à quel point les autres pilotes aiment les voitures et le monde de la course dans son ensemble, mais je pense que nous aimons ça plus que quiconque ici. Et il le prouve avec ce qu’il a réalisé."

"Il a remporté deux titres, l’une des courses les plus prestigieuses du monde (les 24h du Mans), et malgré ça il revient en F1 pour tout donner en piste. Et il est toujours aussi rapide qu’avant !"

Si Ocon et Alonso se sont battus roue contre roue en Arabie Saoudite cette saison, les deux hommes ne se sont encore jamais accrochés. Et c’est là l’aspect le plus important pour le Français : il a pleine confiance en son coéquipier.

"C’est un gars très drôle et nous plaisantons beaucoup ensemble. Je suis très heureux d’être son coéquipier. C’est un honneur de travailler à ses côtés."

"C’est super que nous nous poussions mutuellement de la sorte, car ça permet à l’équipe d’évoluer à un niveau supérieur que par le passé."

"Je me rappelle la première fois que nous nous sommes affrontés en piste, il était chez McLaren et moi chez Force India. Nous avons eu de nombreuses belles batailles et c’était parfois à la limite, mais il a toujours été correct. Je sais que je peux lui faire confiance."

Alpine F1 Team - Renault

Info Formule 1

Photos

Vidéos