Alonso taquine Alpine : ’El Plan’, c’était que je revienne en F1

Il dit avoir ‘renouvelé ses aspirations’ avec Aston Martin F1

Recherche

Par Alexandre C.

18 août 2022 - 08:16
Alonso taquine Alpine : 'El (...)

C’est sur un compte Instagram, celui de ‘Raw’, que Fernando Alonso s’est (un peu) ouvert sur le choix surprise qu’il a effectué cet été : quitter Alpine et rejoindre Aston Martin F1 à partir de l’an prochain, et pour un contrat de deux ans.

Fernando Alonso a d’abord donné de ses nouvelles… et il profite de cette trêve estivale particulière pour lui.

« Les vacances sont terminées maintenant. C’était attendu depuis longtemps. Nous avons un calendrier très chargé. Mes batteries sont rechargées. »

Interrogé ensuite sur son actualité frénétique, l’Espagnol a botté en touche en parlant d’un ‘plan’, mais pas pour Alpine – pour lui-même.

« ‘El Plan était de retourner en F1. Après 18 ans de F1, je me suis éloigné deux années de ce pinacle du sport auto. J’ai fait les 24 heures du Mans, l’Indy 500, le Dakar... C’était enrichissant tant sur le plan professionnel que personnel. »

« Revenir à la F1 était un défi intéressant et cela a bien fonctionné. Je suis à l’aise avec la voiture. Je me sens rapide et en forme. »

« Maintenant, avec la signature pour deux années supplémentaires avec une autre équipe, vous renouvelez un peu vos rêves ou vos aspirations et j’espère que cela fonctionnera bien. »

Le poids des ans…

Questionné sur sa forme physique durant ses vacances, Fernando Alonso a reconnu commencer à sentir le poids de ses quatre décennies.

« Je ne vais pas mentir, quand j’avais 20 ans, je faisais du vélo le matin, puis je jouais au football et l’après-midi je faisais une partie de tennis. Et le lendemain matin, je recommençais. Maintenant, si je fais ça, je le remarque. Il y a des choses que l’âge ne pardonne pas. »

« Mais vieillir n’est pas forcément négatif. Ce que vous savez à 40 ans n’est pas la même chose que ce que vous saviez à 20 ans. Vous connaissez vos forces et vos faiblesses. Cette connaissance de votre corps vous aide. »

Alpine a-t-elle déjà fait remarquer à Fernando Alonso que son âge commençait à peser ? Ou ses amis pilotes ?

Il en sourit : « Ils n’osent pas. »

« Ils y pensent, mais personne ne dit rien. En F1, malheureusement, nous n’avons pas l’amitié que nous avons dans d’autres sports comme le cyclisme et le MotoGP. En F1, il y a beaucoup de distance entre tous les pilotes. Il y a beaucoup de secrets et d’ego. Il n’y a pas de conversations normales, ni de scénario approprié pour ce genre de badinage, comme vous traiter de vieil homme en face. Il n’y a pas ce genre de relation. »

Quand donc Fernando Alonso finira-t-il par prendre sa retraite ? Au terme de son contrat de deux ans avec Aston Martin F1 ?

« Je n’ai rien calculé. Le sport est notre vie, il l’a toujours été, depuis que je suis enfant. Nous n’allons pas travailler jusqu’à 65 ans. Vous essayez de profiter de votre temps ici autant que vous le pouvez. Lorsque j’ai quitté la F1, j’étais mentalement et physiquement épuisé. J’étais épuisé par tous les engagements que la conduite exige et maintenant, dans cette nouvelle phase, je n’ai plus ce stress ni cette fatigue. »

« Je suis plus frais. Je ne peux pas dire combien de temps encore je vais rester en F1. Après la F1, il existe d’autres catégories de courses automobiles qui ne sont pas aussi exigeantes. Vous avez moins de déplacements et le calendrier est moins chargé. Je donne toujours l’exemple du Dakar, qui a été une belle expérience pour moi. Je l’ai apprécié à sa juste valeur. En faisant trois ou quatre rallyes par an et en faisant des essais, vous pouvez vous préparer pour le Dakar et courir jusqu’à un âge avancé. Je ne prendrai jamais ma retraite du sport automobile, mais du sport le plus exigeant, ce sera plus tôt. Je quitterai la F1 quand je verrai qu’elle ne me rend pas heureux, mais pour l’instant c’est le contraire » conclut-il.

Alpine F1 Team - Renault

Info Formule 1

Photos

Vidéos