Formule 1

Alonso s’attend à des F1 plus difficiles à manier en 2022

Mais à des courses en peloton plus faciles

Recherche

Par Emmanuel Touzot

18 août 2021 - 17:41
Alonso s’attend à des F1 plus difficiles

Fernando Alonso est revenu en Formule 1 cette année pour la dernière saison du règlement actuel. En 2022, le pilote Alpine F1 découvrira une toute nouvelle génération de monoplaces, dont il peine encore à envisager le comportement en piste.

"Je pense qu’il est trop tôt pour répondre à cette question" note Alonso. "Je m’attends à ce que les voitures soient plus difficiles à manier lorsque vous roulez seul, à cause de l’aérodynamique."

"Elles auront un effet de sol, la garde au sol sera probablement différente de celle que nous avons maintenant parce que tout fonctionnera d’une manière différente. La différence entre les qualifications et le début de la course sera encore plus grande, à cause du poids et de l’aérodynamique."

C’est dans le peloton qu’Alonso espère noter une différence importante : "La plus grande différence, et je l’espère vraiment, sera de courir dans le trafic. L’air sale dans le peloton va être réduit de 70 à 80%, ce qui fera vraiment la différence. Ce serait génial."

"Actuellement, si vous partez de la huitième place, la voiture est presque impossible à conduire dans les premiers tours parce que vous avez sept voitures devant vous. Ce n’est qu’après le troisième ou le quatrième tour que vous commencez à tout ressentir à nouveau."

"A ce moment-là, vous n’avez plus que l’air sale des trois voitures qui vous précèdent. Mais si vous en avez davantage, c’est impossible à conduire. J’imagine que si nous réduisons cela de 70%, ça commencera à devenir intéressant. Je l’espère vraiment."

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less