Formule 1

Alonso répond à ceux qui l’ont critiqué après 5 GP seulement

Une question de temps avant que les performances arrivent

Recherche

Par Alexandre C.

12 juin 2021 - 09:12
Alonso répond à ceux qui l’ont critiqué

Après quelques Grands Prix plus compliqués, Fernando Alonso a semblé surnager à Bakou lors du dernier rendez-vous de la F1, en inscrivant huit points grâce notamment à une fin de course très réussie. Mais dès la veille en qualifications, Fernando Alonso était allé chercher une probante Q3 en Azerbaïdjan.

L’Espagnol a donc tenu à répondre à tous ceux qui doutaient de sa forme, ou de son âge, après les premières courses de la saison. Le pilote Alpine prend ainsi une petite revanche… et accuse plutôt ses détracteurs d’avoir mal jugé ses courses, notamment sur le plan de la stratégie.

« Je n’étais pas trop malheureux de certaines de mes autres courses qui, de l’avis général, étaient très mauvaises. »

« Je ne pense pas qu’elles étaient si mauvaises. À Barcelone, évidemment, nous étions à un arrêt sur notre stratégie, et nous n’avons pas performé là-bas. Mais nous avions plus ou moins le même rythme qu’Esteban, et à Monaco, et je pense que j’ai terminé deux secondes derrière lui. Et ça se répétait chaque week-end : l’opinion générale disait que j’étais en grande difficulté, même en me comparant à d’autres pilotes qui ont changé d’équipe cette année, comme Daniel ou autre. »

« Mais je ne pensais pas que c’était juste, parce que je pense qu’il y a une très grande différence – entre leurs problèmes et les miens. Je n’étais pas inquiet. Je savais que c’était juste une question de temps. »

La performance d’Alpine cependant reste décevante : que ce soit à Monaco à Bakou, l’équipe française était loin de Ferrari, McLaren, Aston Martin F1 ou AlphaTauri en performance pure...

Fernando Alonso est-il inquiet pour la deuxième moitié de saison notamment ?

« A Monaco et à Bakou, nous avons perdu un peu. C’était pire à Monaco alors qu’à Bakou nous étions plus proches, mais je pense que nous devons revenir à la force vue à Barcelone et à Portimao. Nous avons quelques espoirs pour la course en France, nous espérons revenir à ce genre de performances. Sur les circuits urbains, la préparation des pneus aide en quelque sorte nos adversaires à améliorer leurs performances. »

« Ferrari se bat pour la pole position maintenant, mais nous ne pensons pas que ce soit le résultat des progrès de leurs voitures : c’est juste la façon dont ils mettent leurs pneus dans une bonne fenêtre de fonctionnement dans un circuit urbain. Mais il n’y a plus de circuits urbains maintenant. Même Singapour n’est plus là. Donc peut-être que nous reviendrons à des performances plus normales. »

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less