Formule 1

Alonso réfute s’être décalé au freinage en Qualification Sprint

Mais il s’est permis d’être "du côté obscur" du règlement

Recherche

Par Emmanuel Touzot

18 juillet 2021 - 12:01
Alonso réfute s’être décalé au freinage en

Fernando Alonso a été rappelé à l’ordre pendant la Qualification Sprint pour avoir zigzagué devant Lando Norris dans Hangar Straight notamment. L’Espagnol explique avoir essayé de couper l’aspiration de son rival mais n’a pas bougé en fin de ligne droite.

Le pilote Alpine F1 se défend d’avoir l’habitude de faire ce genre de manœuvre et ne pense pas avoir mis Norris en danger en se décalant si tôt, puisqu’il confirme avoir freiné sans se décaler.

"J’ai été surpris, je n’ai jamais bougé au freinage, je bougeais au début de la ligne droite" a déclaré Alonso. "Mais je m’en fous, pour être honnête. Je suis de l’autre côté depuis maintenant neuf courses. Ce sera la même chose pour le reste de l’année, mais j’aurai été du côté obscur cette fois."

Alonso s’était distingué par un départ impressionnant lors de cette course qualificative, remontant de la 11e à la cinquième place durant les premiers virages : "Je pense que le premier tour était l’un de mes meilleurs."

"Je sais qu’il y a beaucoup de premiers tours dans le passé qui sont considérés comme bons, surtout à l’époque de Renault avec de très bons départs, mais celui-ci n’était pas seulement le départ dans le premier virage, mais aussi le troisième, le quatrième, le sixième et le neuvième. C’était donc un tour plus complet."

"Je suppose que si je me battais pour le championnat, je ne ferai pas ces manœuvres parce qu’il y a plus à perdre qu’à gagner. Mais nous sommes dans une position qui nous permet de prendre peut-être plus de risques et de bénéficier également de la performance des pneus tendres dans le premier tour."

Après ce départ, il s’est retrouvé face à des voitures plus rapides que la sienne, notamment les McLaren : "Nous étions peut-être un peu hors position parce que nous avons dû nous battre un peu avec les McLaren."

"Puis nous avons abandonné la lutte, d’une certaine manière, parce qu’ils étaient trop rapides et nous nous sommes concentrés sur Sebastian [Vettel], et la septième place est meilleure que la 11e hier."

Désormais, il veut mettre à profit cette belle place de départ et le choix libre de pneus pour inscrire des points. Il s’attend toutefois à ce que la tâche soit compliquée, avec des monoplaces plus rapides que son Alpine A521 derrière lui.

"Je pense que ce sera une longue course, on garde les pieds sur terre, et il y a des voitures rapides derrière nous. Nous avons la Ferrari de Carlos Sainz, nous avons Sebastian, et nous avons Checo [Sergio Perez]. Donc les points seront de toute façon difficiles à prendre."

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less