Alonso ne compte pas participer au programme ’Le Mans’ d’Aston Martin

Si la marque s’engage bien dans un retour en WEC

Recherche

Par Franck Drui

8 septembre 2022 - 12:17
Alonso ne compte pas participer au (...)

Fernando Alonso dit qu’il ne combinera pas son association en Formule 1 avec Aston Martin l’année prochaine avec un retour au Mans.

L’Espagnol, qui quitte Alpine F1 après cette année, a remporté Le Mans en 2018 et en 2019 mais affirme que le calendrier F1 n’est plus propice à un projet partagé.

"C’est difficile," confie-t-il à El Mundo Deportivo lorsqu’on l’interroge sur un retour au Mans avec Aston Martin, qui a laissé la porte ouverte à un retour au WEC en LMDh.

"En ce moment, je suis assez concentré sur la F1, et Aston Martin aussi. L’année prochaine, nous avons 24 courses plus des essais, des événements sponsorisés et il ne vous reste presque plus de vie. Vous sacrifiez tout pour une chose, la F1."

"Tant que je suis en F1, Le Mans est impossible et à l’avenir je ne sais pas si je vais essayer à nouveau. J’ai gagné les deux fois où j’y ai été et j’ai peur de briser cette belle séquence."

En effet, le double champion du monde se dit tellement dévoué à son deuxième passage en F1 avec Aston Martin qu’il espère "avoir ma 33e victoire en Formule 1 avec eux".

"Je suis convaincu que nous allons faire du bon travail," ajoute Alonso.

"Ils ont toutes les ressources et font tous les investissements nécessaires, ils ont les talents - ils ont signé des ingénieurs ’numéro 1’ de Red Bull et Mercedes. Cette année, ils ont mal démarré cette ère de la F1, mais souvent, mal commencer vous donne l’étincelle pour changer la situation rapidement. Essayons de renverser la situation."

Cependant, il avait dit à peu près la même chose lorsqu’il est revenu en F1 l’année dernière avec Alpine, et l’équipe et les médias ont même adopté son moto "El Plan".

"Ne recommençons pas ça," sourit Alonso, "parce qu’il y avait déjà assez de problèmes avec El Plan. Ces choses sont toujours montées en épingle par les réseaux sociaux. Si ça doit être la mission, alors c’est la mission. Est-ce que j’y crois ? Nous devons tous y croire."

"Mais ce qui se passe en F1, c’est que quand vous commencez dans une position, vous allez finir autour de cette position. Ce n’est pas comme le football où un petit peut battre le grand de temps en temps."

"En F1, tout est trop exact et mathématique pour cela. Il y a peu de moments de surprise. C’est le gros problème. Vous pouvez créer l’illusion de temps en temps, mais lors des 24 courses, cela peut être très monotone et frustrant pour vos fans. Ce sont des projets à long terme. L’impact du travail ne se voit pas d’une semaine à l’autre."

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos