Formule 1

Alonso : Le roulage avec la Renault R25 montre ce qui ’manque’ aux gens

L’Espagnol a adoré retrouver son ancienne monoplace

Recherche

Par Emmanuel Touzot

13 décembre 2020 - 11:44
Alonso : Le roulage avec la Renault (...)

Fernando Alonso a ravi le public via les réseaux sociaux et la télévision, mais aussi les membres du paddock, en faisant rouler la Renault R25 de son titre mondial sur le circuit Yas Marina d’Abu Dhabi.

"C’est quelque chose qui nous manque, honnêtement" a déclaré Alonso après son deuxième roulage. "Je pense que le son manque non seulement aux fans, mais aussi à tout le monde dans le paddock. La Formule 1 dont nous étions amoureux quand nous étions enfants et que nous regardions la télévision nous manque."

"Et voir cette voiture sur ce circuit, je pense que c’était assez spécial pour tout le monde dans le paddock. C’était agréable de dire bonjour à tout le monde. Et il n’y avait pas que les mécaniciens de Renault, tout le monde était dans la voie des stands. Je pense que ça montre un bel esprit quand vous voyez ce genre de technologie et ce genre d’époque que vous connaissez. Cela nous a tous unis."

La nostalgie autour du V10 est évidente, de même que celle d’une F1 qui a 15 ans et rappelle de belles batailles en piste. Ces F1 étaient pourtant loin d’être les plus appréciées à l’époque, avec notamment des pneus rainurés devant parcourir la distance complète d’une course, ou encore l’antipatinage, qui était très mal vu du public et des pilotes.

Alonso a réussi à faire un tour en 1’39", soit le rythme de course de l’an dernier, et s’étonne d’un tel chrono, même s’il souligne surtout le plaisir au volant : "Nous sommes dans le même temps que les voitures en conditions de course, ce qui est assez étonnant. Cela semble très rapide."

"Le son est fantastique, et la voiture est visuellement rapide. Derrière le volant, on ressent les vibrations, on sent tout. C’est une voiture très légère, donc vous sentez tous les mouvements. C’est une sensation incroyable. Je souris toujours. J’ai mis le masque mais je sourirai probablement jusqu’en 2021."

Beaucoup s’attendaient à un roulage calme de la part d’Alonso au volant de son ancienne monture, mais l’Espagnol a admis qu’il avait rapidement eu envie d’extraire du potentiel de la R25 : "Honnêtement, je ne peux pas aller lentement avec cette voiture."

"Chaque fois que je suis dans ce cockpit et que je suis dans cette voiture, avec tous ces souvenirs, il devient naturel de rouler vite. La sensation de vitesse est incroyable. Je sais que c’est une vieille voiture, mais c’est une machine parfaite pour moi".

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less