Alonso : La bataille avec McLaren va continuer jusqu’à Abu Dhabi

"Pour la quatrième place du championnat constructeurs"

Recherche

Par Franck Drui

27 octobre 2022 - 18:21
Alonso : La bataille avec McLaren (...)

Fernando Alonso aborde le Grand Prix du Mexique après une course chaotique et riche en événements à Austin.

Mal récompensé de son étonnante remontée au Texas, une pénalité après course (en cours d’appel) le sortant des points, l’Espagnol tentera de rebondir ce week-end au Mexique.

Vous avez été l’auteur d’une course incroyable à Austin. Racontez-nous…

« Je pense que ce fut l’une de mes meilleures courses cette saison, si ce n’est la meilleure. J’ai livré une bataille intense tout au long de la course, qui s’est achevée par un beau duel avec Lando [Norris], qui avait d’autant plus de sens que nous luttons pour la quatrième position avec McLaren. La course a bien débuté pour nous et nous avons réussi à tirer profit de la première intervention de la voiture de sécurité. Il y a ensuite eu l’accrochage avec Lance [Stroll] dont nous avons discuté avec les commissaires après la course. J’ai eu la chance de pouvoir continuer malgré l’incident et j’ai été surpris que tout aille bien après que l’équipe a changé l’aileron et les pneus. Nous avons continué à rouler, avec pour défi de pouvoir conserver le train de pneus durs chaussé tout au long du relais, donc jusqu’à la fin de la course. »

Prochaine étape, le Mexique. Quel sera votre objectif ce week-end ?

« Depuis Austin, ce n’est qu’un court vol pour rallier Mexico. Nous avons toujours tous en nous cette adrénaline sécrétée le week-end dernier. Nous sommes prêts et confiants en notre capacité à marquer des points importants si nous parvenons à traverser un week-end propre. Je suis sûr que la bataille pour la quatrième place va continuer jusqu’à Abu Dhabi, donc nous devons continuer à maximiser autant que possible nos week-ends. Le circuit est un défi unique pour la voiture en raison d’une altitude extrêmement élevée et donc d’une pression plus faible, ce qui n’est pas sans influence sur les moteurs. »

Alpine F1 Team - Renault

Info Formule 1

Photos

Vidéos