Formule 1

Alonso juge toujours ’injuste’ sa pénalité en Hongrie en 2007

Il revient sur sa lutte chez McLaren contre Hamilton

Recherche

Par Emmanuel Touzot

24 janvier 2021 - 09:46
Alonso juge toujours ’injuste’ sa (...)

Fernando Alonso est revenu sur la saison 2007, qui l’a opposé à un débutant nommé Lewis Hamilton. Les deux hommes avaient commencé la saison de belle manière en enchaînant les podiums et en signant plusieurs victoires, et McLaren semblait imbattable.

Mais le Spygate (l’affaire d’espionnage entre McLaren et Ferrari, ndlr) et un incident qui a déterré la hache de guerre entre les deux hommes ont tout ruiné pour l’équipe de Woking, qui a manqué le titre pilotes et a été exclue chez les constructeurs.

Pour Alonso, il est difficile de dire qui de lui ou de Hamilton était meilleur cette année-là. Mais lorsqu’on lui rappelle qu’il était opposé à un débutant, il indique qu’il débutait avec les gommes Bridgestone, qui ne lui convenaient pas.

"Il est difficile de comparer les époques, et difficile de comparer les pilotes de la même époque parce qu’il faut avoir tous les éléments et tous les ingrédients réunis pour avoir une réponse juste" note l’Espagnol.

"C’est vrai qu’avoir la même voiture et être dans la même équipe pendant un an, c’est une bonne occasion de comparer deux pilotes. Et le score final était de 109 à 109 en termes de points. Donc, c’est déjà un élément de réponse."

"C’est vrai que les gens disent que c’était sa première année et que ce n’était pas ma première année. Mais je peux aussi dire qu’il y avait un changement avec les Bridgestone, le même manufacturier qu’en GP2 à l’époque. Pour nous, c’était nouveau par rapport aux Michelin utilisés l’année précédente."

"Mes trois ou quatre premières courses et tous mes essais hivernaux ont été très compromis pas ces pneus et j’ai dû réadapter beaucoup de choses sur mon style. Cela n’a jamais été rendu public, car il n’intéresse pas le public. Mais lors de sa première saison, les pneus Bridgestone venaient de changer."

"Le facteur chance est aussi une chose importante. Lewis a eu son problème à l’entrée aux stands à Shanghai lors de l’avant-dernière course, c’était un mauvais coup pour lui. J’ai eu deux problèmes avec la boîte de vitesses, qui m’ont relégué dixième sur la grille lors de deux courses."

Et Alonso de rappeler la pénalité en Hongrie, obtenue pour avoir bloqué son équipier dans les stands, alors que celui-ci aurait dû normalement laisser passer Alonso initialement, quand les deux hommes se suivaient en piste avant l’incident des stands. Selon l’Espagnol, la sanction était totalement exagérée.

"J’ai eu l’une des pénalités les plus injustes en Hongrie avec le blocage dans la voie des stands, c’était la pole qui se jouait à ce moment-là. Donc 109-109 je suis heureux, et je vois maintenant le succès de Lewis."

"En Formule 1 il est difficile de comparer Michael [Schumacher], Lewis, [Ayrton] Senna. Ils ont tous été grands à différentes époques et ont remporté de nombreuses victoires, mais il est certain qu’il faut une voiture comme celle que Lewis a en ce moment. Et il faut ensuite obtenir les résultats."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less