Alonso confirme qu’il se voit 2 ou 3 ans de plus en Formule 1

"Je me sens toujours compétitif et rapide"

Recherche

Par Olivier Ferret

8 avril 2022 - 04:09
Alonso confirme qu'il se voit 2 (...)

Fernando Alonso a répété à Melbourne qu’il souhaitait prolonger son séjour en Formule 1 au-delà de la fin de la saison en cours.

Alpine F1 a Esteban Ocon sous contrat sur un contrat à long terme jusqu’en 2024, tandis qu’elle peut compter sur un talent comme Oscar Piastri en tant que pilote de réserve.

Piastri a remporté des titres successifs en Formule 3 et en Formule 2 mais n’a pas encore de baquet en F1. Les perspectives de Piastri sont apparemment liées à l’avenir d’Alonso, mais l’Espagnol a souligné ce vendredi qu’il n’avait aucune intention de quitter la Formule 1 après 2022.

"Je pense évidemment que si j’avais 25 ans, il n’y aurait pas cette discussion sur mon avenir, c’est une question d’âge, les gens essaient de trouver un moyen de caser les jeunes talents en F1, mais je pense que c’est une question de performance avant tout," répond Alonso.

"L’année dernière je pense que j’ai bien fait, j’ai terminé légèrement devant Esteban, voyons cette année comment se passe la bataille. Mais c’est une question de performance et non d’âge, comme je l’ai dit, au début de l’année, je me sens toujours compétitif et rapide et j’ai l’impression de bien utiliser mon temps en Formule 1."

"Je vais courir je suppose encore quelques années, deux ou trois ans de plus, si c’est avec Alpine, ce sera bien, si c’est avec une autre équipe, ce sera bien aussi, mais je le découvrirai et je commencerai ces discussions sur mon contrat probablement à l’été."

En attendant, Alonso va essayer de creuser sur les prochaines courses sur le potentiel d’Alpine F1 pour l’avenir. Cela passe évidemment par ce Grand Prix d’Australie ce week-end.

"Nous n’avons pas une voiture très différente de celle de Djeddah ici. J’espère que cela arrivera lors des prochaines courses, mais nous continuons à travailler sur la voiture, du côté des performances."

"Nous sommes huit dixièmes à une seconde derrière Ferrari sur la base des qualifications, donc combler cela d’ici à ce qu’on discute de mon avenir est un peu trop optimiste, je le sais déjà."

"Nous devons continuer à travailler. C’est le début avec ces F1 et vous pouvez des gains plus grands que ce que vous pensiez. C’est ce que toutes les équipes essaient de trouver pendant les premiers mois du championnat et nous ferons de notre mieux."

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos